Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le plan antibruit de l'aéroport de Montpellier porte ses fruits

-
Par , France Bleu Hérault

Les mesures prises par l'aéroport de Montpellier pour réduire les nuisances sonores pour les riverains semblent porter leur fruit, les efforts vont se poursuivre.

10 mesures ont été prises pour réduire les nuisances sonores
10 mesures ont été prises pour réduire les nuisances sonores © Maxppp -

Aérodrome de Montpellier - Candillargues, Candillargues, France

Au début de l'année 2018, les responsables de l'aéroport de Montpellier recevaient de plus en plus de réclamations de riverains portant sur le bruit, des nuisances sonores générées par l'aviation légère (les écoles ENAC et ESMA) et les aéro-clubs. Principalement pointés du doigt, les voltiges, les tours de pistes et l'existence d'avions plus particulièrement bruyants.

L'aéroport a donc pris le problème très au sérieux et élaboré un plan anti-bruit au printemps dernier baptisé "pour une meilleure intégration de l'aviation légère dans l'environnement" avec 10 mesures pour réduire ces nuisances : études de survols, optimisation des trajectoires, aménagement de créneaux journaliers et horaires sur une piste secondaire...

Un premier bilan des actions menées a été dressé en cette fin septembre, et tout le monde semble satisfait : la direction de l'aéroport, les représentants de l'aviation civile, les représentant des mairies, et les habitants eux-mêmes, habitants de Maugui, Lattes et Pérolss. Tous parlent "d'améliorations significatives". Le nombre d'incidents à chuté de 66 % entre l'été 2017 et l'été 2018.

La mobilisation continue avec notamment un soutien financiers aux aéro-clubs pour l'achat d'avions moins bruyants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu