Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le Poitou continue de souffrir de la sécheresse

jeudi 9 novembre 2017 à 6:07 Par Margot Delpierre, France Bleu Poitou

Les précipitations dans le Poitou cet automne, période propice à la recharge des nappes phréatiques, sont jusqu'ici insuffisantes. Les mesures de restrictions d'eau sont prolongées jusqu'à la mi-décembre dans la Vienne et les Deux-Sèvres.

La sécheresse perdure à l'approche de Noël (photo d'illustration)
La sécheresse perdure à l'approche de Noël (photo d'illustration) © Maxppp - Daniel Heuclin

Poitiers, France

Les niveaux des cours d'eau et des nappes phréatiques sont trop bas et les précipitations actuelles dans le Poitou sont insuffisantes, alors que l'automne et l'hiver sont des saisons qui permettent traditionnellement la recharge.

"C'est vrai que depuis septembre, les pluies n'ont vraiment pas été importantes, ce qui fait que les débits, au lieu d'augmenter à cette période de l'année, continuent à descendre", selon Amandine Ribreau, chargée d'étude à l'observatoire régional de l'environnement Poitou-Charentes.

Un constat partagé par Elmano Martins, président du syndicat des Eaux du Vivier dans les Deux-Sèvres, qui distribue l'eau à 60% des habitants de la CAN : "Dans une année normale, on est aux alentours de 900 millimètres d'eau et là on est à 464 millimètres au 1er octobre".

Après la mi-janvier, la situation risque de devenir critique

Le syndicat des Eaux du Vivier puise déjà un tiers de sa production dans une réserve de secours, en aval de Niort :

Nous pouvons continuer sur ces consommations jusqu'en décembre, mi-janvier. Après, le cas deviendrait extrêmement tendu" - le président des Eaux du Vivier, Elmano Martins.

Mais pour lui, nous ne sommes pas encore dans la configuration de 2005. "A l'époque, c'était extrêmement grave parce qu'il n'y avait pas de réserve de secours, pas d'interconnexion entre les syndicats. Niort a failli ne plus avoir d'eau. En 2005, on a été à 6 ou 8 heures de la catastrophe".

Nous sommes dans un cycle sec, selon l'observatoire régional de l'environnement qui conseille à chacun de contrôler sa consommation en eau. Des mesures de restrictions sont prolongées jusqu'au 15 et 17 décembre dans la Vienne comme dans les Deux-Sèvres. Des mesures nécessaires car dans la Vienne, le début d'année 2017 était le plus sec depuis 1959.