Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le port de Basse-Ham labellisé Pavillon bleu 2018 dès sa première année d'existence

dimanche 27 mai 2018 à 21:14 Par Jordan Muzyczka, France Bleu Lorraine Nord

Le port de plaisance de Basse-Ham fait désormais partie des 107 ports en France labellisés Pavillon bleu. Un gage d'excellence environnementale pour ce lieu qui fête également sa première année d'existence.

Le port de plaisance de Basse-Ham est situé près de Thionville. 90 bateaux peuvent y amarrer actuellement.
Le port de plaisance de Basse-Ham est situé près de Thionville. 90 bateaux peuvent y amarrer actuellement. © Radio France - Jordan MUZYCZKA

Basse-Ham, France

Comme le dit l'adage, "La valeur n'attend point le nombre des années", le port de plaisance de Basse-Ham près de Thionville le prouve bien. A peine va-t-il fêter sa première année d'existence, qu'il doit aussi désormais festoyer pour son Pavillon bleu 2018. Le précieux label lui a été décerné le 24 mai

Basse-Ham fait désormais des 107 sites lauréats en France. Parmi eux, 14 sont dans le Grand Est, dont trois en Moselle, avec Metz et Sarreguemines. 

Mais ce qui surprend, c'est bien cette précocité. Pourtant, que cela ne fut pas toujours un long fleuve tranquille. Près de 25 ans et  6 millions d'euros auront été nécessaires pour que le projet voit le jour. Jean-Marie Mizzon est l'un de ceux qui a porté le projet. Désormais sénateur, il a été maire de Basse-Ham pendant 29 ans. "C'est une très belle récompense", se réjouit d'emblée l'élu. 

C'était une démarche qui s'inscrivait dans le respect de l'environnement, puisque le site était à l'origine très pollué." Jean-Marie Mizzon, sénateur de Moselle et ancien maire de Basse-Ham

Mais l'idée principale du site était surtout de développer un pôle touristique, "Car le secteur était essentiellement agricole ou industriel", explique l'ancien maire. Et ce label est un gros point positif souligne t-il: "Il est connu et reconnu par nos voisins luxembourgeois, belges ou allemands. C'est un vecteur de communication sans nulle autre pareil dans le secteur de la navigation fluviale."

Calme, infrastructures et gestion des déchets.

Les eaux de la Moselle étaient "dégueulasses" de l'avis des plaisanciers. "A cause des hauts-fourneaux ou des fabricants de transformateurs", se souvient Marco, qui a roulé sa bosse partout dans l'Hexagone. 

Découvrez pourquoi Marco a amarré depuis 8 mois dans ce port.

Désormais, la rivière est mieux entretenue, notamment grâce aux équipements installés pour le traitement des huiles de moteurs ou des eaux usés.

Le site a été entièrement repensé: les berges ont été réaménagées pour les cyclistes, un centre nautique permet des balades en jet-ski, barques ou bateaux et un camping d'une soixantaine d'emplacements a également vu le jour.

Et le bruit? C'est soit celui des oiseaux, soit celui des verres qui trinquent. Bientôt, ce sera également celui des personnes qui se baigneront dans la piscine, prévue en construction.