Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le port de La Grande-Motte installe les premières poubelles marines

dimanche 29 avril 2018 à 4:42 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault et France Bleu

Après un an et demi de tests, le port de La Grande-Motte (Hérault) a installé il y a quelques semaines les premières poubelles marines jamais commercialisées. La ville est pionnière en la matière.

Six nouvelles poubelles marines vont venir s'ajouter aux quatre existantes
Six nouvelles poubelles marines vont venir s'ajouter aux quatre existantes - Port de La Grande Motte

La Grande-Motte, France

Après un an et demi à tester les prototypes des poubelles de mer, la mairie de la Grande Motte a décidé d'installer les versions définitives. Depuis janvier 2017, on peut voir des poubelles flotter à la surface de l'eau dans le port de la Grande-Motte. Le port a été le premier au monde à tester un nouveau système de collecte des déchets marins, les Seabin ("poubelle de mer", en anglais), des corbeilles marines pour dépolluer les océans.

Après des mois de tests, les poubelles sont officiellement commercialisées depuis le début novembre.

Des corbeilles marines

Fixées à une bouée qui leur permet de rester à la surface de l'eau quelles que soient les conditions météorologiques, les corbeilles attirent les déchets qui flottent à proximité grâce à un mécanisme d'aspiration.

Un sac en tissu filtre l'eau à la sortie. Il peut retenir les micro-déchets de plastique présents dans l'eau, mais aussi les mégots de cigarette, les bouteilles et sacs en plastique, et les hydrocarbures et huiles de moteur émis par les bateaux. Chaque corbeille récupère en moyenne de 1 à 3 kg chaque jour, et jusqu'à 15 kg les jours d'intempéries. 

Une fois pleine, la poubelle n'a plus qu'à être ramassée et vidée par les agents du port. Une révolution pour les agents du port, jusque-là obligés de récupérer les déchets à la main, avec une épuisette. Le système permet également de récupérer les déchets logés dans les recoins du port, inaccessibles avec des moyens humains. 

Ce sont deux surfeurs australiens qui sont à l'origine du projet, mais c'est une entreprise française, basée dans l'Ain, qui a fabriqué les machines.

Sensibiliser à l'écologie

Après un an et demi à tester les prototypes des poubelles de mer, la mairie de la Grande Motte a décidé d'installer les versions définitives

"On voulait s'inscrire dans les évolutions environnementales, précise Camille Florès, de la capitainerie de La Grande-Motte. On parvient à récupérer beaucoup plus de choses, des déchets microscopiques que les poissons avalent, c'est une sacrée amélioration pour l'environnement !"

Chaque corbeille peut récupérer jusqu'à 20 kg de déchets par jour - Aucun(e)
Chaque corbeille peut récupérer jusqu'à 20 kg de déchets par jour - Capitainerie de La Grande Motte - Camille Flores

Les poubelles, visibles à la surface de l'eau, sont balisées par un corridor pédagogique. La mairie profite de leur présence pour faire de la sensibilisation

"Il y a un double effet : environnemental mais aussi psychologique, détaille Camille Florès. Quand on nettoie la mer les gens se rendent compte qu'on trouve dans l'eau des choses qui ne devraient pas y être. Des choses qui parfois viennent des villes. Ça les fait réfléchir, ils s'intéressent au tri de leurs déchets. Pour nous c'est aussi un support, on espère changer les habitudes."

On veut transmettre des valeurs d'éco-citoyenneté

D'ici l'été, deux nouvelles poubelles marines vont être installées. A terme, le port de La Grande-Motte doit en compter dix.