Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le portrait d'Emmanuel Macron, décroché de la mairie de Poisat par des militants pro-climat

-
Par , France Bleu Isère

15 militants d'Action non violente COP 21 ont décroché, cet après midi, le portrait d'Emmanuel Macron de la salle du conseil de Poisat près de Grenoble, car selon eux, le Président de la République ne respecte pas les promesses faites par la France, lors de la COP 21, de défendre la planète.

Les militants d'action non violente-COP 21 avec le portait du président de la République
Les militants d'action non violente-COP 21 avec le portait du président de la République © Radio France - Véronique Pueyo

Poisat, France

Le coup était bien préparé. D'abord une militante est entrée dans la mairie sous prétexte de se renseigner pour le mariage de son fils. Elle a demandé à voir la salle du conseil. Tandis qu'avec d'autres, elle décrochait le portrait du président Macron,  un autre militant faisait diversion à l'accueil, en demandant comment établir une carte d'identité. L'agent municipal n'a rien vu venir : "Tout s'est passé très vite. Je n'ai rien compris. Je parlais au Monsieur et puis j'ai vu ressortir des gens avec le cadre. C'était trop tard !"

Réquisition pour sauver la planète

"Ce n'est pas un vol mais une réquisition", disent les militants - Radio France
"Ce n'est pas un vol mais une réquisition", disent les militants © Radio France - Véronique Pueyo

Une fois dehors avec le portrait d’Emmanuel Macron entre les mains, les militants pour le climat ont tenu une mini-conférence de presse pour expliquer le sens de leur action. Ils avaient déployé une banderole à coté de la photo officielle du Président sur laquelle on pouvait lire :  "Climat, justice sociale : Sortons Macron". Elizabeth a pris la parole : "La France a pris des engagements lors de la COP 21. Mais elle ne les tient pas. La planète est en danger. On s'inscrit dans l'action menée par l’Affaire du siècle. Si les politiques ne font rien, nous, les citoyens, on doit se mobiliser. Ce n'est pas un vol mais une réquisition. On rendra le portrait quand Emmanuel Macron tiendra ses promesses pour le climat et es générations futures."

Le maire de Poisat, choqué par la manière, mais d'accord sur le fond

Appelé sur place par ses agents municipaux, le maire socialiste a lu le courrier que les militants pour le climat lui ont laissé. Ludovic Bustos se dit choqué : "J'aurais bien voulu parler avec eux. Je suis d'accord avec eux sur le fond, mais pas sur la forme. Ils se disent non-violents, mais c'est violent de rentrer comme cela dans la mairie d'une petite commune de 2000 habitants." 

Le maire de Poisat, devant le mur vide de la salle du conseil municipal - Radio France
Le maire de Poisat, devant le mur vide de la salle du conseil municipal © Radio France - Véronique Pueyo

Le maire se réserve le droit de déposer plainte. Les militants, qui ont agi à visage découvert, ont toutefois disparu rapidement après leur action de peur de se faire arrêter par les gendarmes.

30 ème action de décrochage de la photo du Président de la République

C'était la 30 ème action de ce type en France et la première en Isère. Selon les militants, depuis le début du mouvement, 23 militants ont été placés en garde a vue et 20 ont été renvoyés devant le tribunal pour vol en réunion.
Un journaliste et un correspondant de presse du Maine Libre et d'Ouest France ont même été convoqués par les gendarmes pour avoir couvert l’événement dans leur région.

La mairie de Poisat, privée de la photo officielle du chef de l'Etat - Radio France
La mairie de Poisat, privée de la photo officielle du chef de l'Etat © Radio France - Véronique Pueyo