Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le préfet du Doubs visite une exploitation agricole touchée par la sécheresse

-
Par , France Bleu Besançon

Le préfet du Doubs Joël Mathurin s'est rendu ce vendredi à Fourg dans un GAEC victime de la sécheresse. Pour les agriculteurs, le scénario de l'été dernier se répète, avec de l'avance.

Les agriculteurs sont inquiets face à la sécheresse.
Les agriculteurs sont inquiets face à la sécheresse. © Radio France - Elie Abergel

Fourg, France

La sécheresse de l'été dernier est-elle en train de se répéter ? Pas de doute, pour le préfet du Doubs Joël Mathurin. "J'ai dû activer ce vendredi le niveau 2 alerte renforcée du plan sécheresse, nous avons trois semaines d'avance sur l'année dernière", assure M. Mathurin, en visite sur le GAEC Delacroix-Legain à Fourg, dans le Doubs.

"Je suis préoccupé par la réitération de ces phénomènes que l'on qualifie d'exceptionnels mais qui se répètent", explique le préfet du Doubs. 

L'herbe brûlée sur le GAEC Delacroix-Legain  - Radio France
L'herbe brûlée sur le GAEC Delacroix-Legain © Radio France - Elie Abergel

Le maïs, victime de la sécheresse

Cette année, le maïs est particulièrement touché par les fortes chaleurs. "Voilà 15 jours que les maïs souffrent énormément", explique Sébastien Legain, co gérant du GAEC Delacroix-Legain. "Les maïs ont besoin d'eau pour former le grain, les grappes ne se formeront pas sur certaines parcelles", assure l'éleveur. 

Les conséquences peuvent être très lourdes pour le producteur de lait à comté. "Nous sommes dans une période de vêlage, les vaches ont besoin d'énergie cela va se répercuter sur la quantité de lait et l'état d'engraissement de l'animal", commence l'agriculteur. "Un animal amaigri c'est un animal moins fertile", rappelle Sébastien Legain.

La luzerne qui résiste mieux à la chaleur est plébiscitée par certains agriculteurs.  - Radio France
La luzerne qui résiste mieux à la chaleur est plébiscitée par certains agriculteurs. © Radio France - Elie Abergel
Choix de la station

France Bleu