Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le préfet du Vaucluse lance la campagne de sensibilisation aux phénomènes de pluies méditerranéennes intenses

mercredi 12 septembre 2018 à 5:26 Par Thomas Schonheere et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

La nouvelle campagne de sensibilisation a été lancée ce mardi à Valréas par le préfet du Vaucluse.

Bertrand Gaume, préfet de Vaucluse
Bertrand Gaume, préfet de Vaucluse © Radio France - Daniel Morin

Valréas, France

En Vaucluse, neuf communes sur dix sont concernées par un risque d'inondation. Prévenir et anticiper sont donc les seuls moyens d'empêcher une catastrophe. Le préfet du Vaucluse a lancé, ce mardi à Valréas, la campagne de sensibilisation aux phénomènes de pluies méditerranéennes intenses qui peuvent toucher le département au cours de l'automne.

Les bons comportements

L'objectif de cette campagne annuelle est d'associer les services de l'Etat, les pompiers, la gendarmerie et toutes les collectivités locales pour préparer la réponse en cas de brusque montée des rivières ou de phénomènes de fort ruissellement à la suite d'intenses précipitations. Aujourd'hui, il est possible de prévoir ces phénomènes six heures à l'avance.

En cas d'inondations ou de fortes précipitations, il y a des comportements que chacun doit adopter : il ne faut pas sortir, ne pas prendre sa voiture, se réfugier en hauteur ou à l'étage, s'éloigner des cours d'eau ou encore ne pas aller chercher ses enfants à l'école, où ils sont en sécurité. Et surtout : rester informé, soit en écoutant France Bleu, soit en se rendant sur le site de la préfecture.

Ces bons comportements, il faut les rappeler régulièrement : "Les gens ont la mémoire courte et c'est bien normal, les inondations de Vaison-la-Romaine, c'était il y a plus de vingt ans", explique le préfet Bertrand Gaume.