Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Le premier parc photovoltaïque citoyen de France va bientôt voir le jour à Aubais

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Un millier de panneaux solaires doivent être installés sur une ancienne décharge municipale. À terme, ils pourraient fournir l'équivalent de la consommation en électricité de 150 foyers. Ce projet, entièrement initié et géré par des citoyens, pourrait se concrétiser en mai 2017.

Le futur parc comptera un millier de panneaux solaires.
Le futur parc comptera un millier de panneaux solaires. © Maxppp -

Aubais, France

Ce sera une première en France : un parc photovoltaïque, totalement géré par des citoyens, doit bientôt voir le jour à Aubais, entre Nîmes et Sommières (Gard). Le projet est en très bonne voie et la construction pourrait débuter dès le mois de mai prochain. Il pourrait fournir ses premiers kilowatts à l'automne 2017.

Il sera implanté sur une ancienne décharge appartenant à la commune et comportera un millier de panneaux solaires. L'électricité qu'il produira représentera l'équivalent de la consommation de 150 foyers. Cette production sera revendue à Enercoop, le seul fournisseur qui s'approvisionne uniquement à partir d'énergies renouvelables.

Un budget total de 330 000 euros

C'est une association baptisée "Les Survoltés" qui est à l'origine de ce projet. "Les politiques sont parfois frileux pour s'engager vraiment dans la voie des énergies renouvelables et, du coup les citoyens peuvent parfois prendre le relais" explique Christian Mercier, l'un des "Survoltés".

Le coût total du projet s'élève à 330 000 euros. "La Région Occitanie est en mesure d'apporter jusqu'à 100 000 euros ; d'autres partenaires se sont également engagés, mais le financement citoyen doit aussi jouer à plein" précise, de son côté, l'une des membres de l'association "Les Survoltés" Sophie Setbon-Cuisinier.

Pour l'instant les promesses de participation citoyenne s'élèvent à environ 60 000 euros. Ce n'est pas encore suffisant. "Il faut bien insister sur le fait que ce n'est pas un don, mais un véritable investissement" poursuit Sophie Setbon-Cuisinier. "Et c'est en même temps un acte citoyen et militant."

Si vous êtes intéressés par ce projet vous pouvez vous rendre sur le site des survoltés.

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.

Choix de la station

France Bleu