Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le président de la chambre d'agriculture de Moselle: "il y a une incompréhension autour du glyphosate"

jeudi 30 novembre 2017 à 8:55 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord

Le président de la chambre d'agriculture de Moselle, Antoine Henrion était l'invité de France Bleu Lorraine ce jeudi à 7h45. Il est revenu sur le débat autour de l'utilisation du glyphosate et sur sa conversion au bio.

Le président de la chambre d'agriculture de Moselle, Antoine Henrion
Le président de la chambre d'agriculture de Moselle, Antoine Henrion © Maxppp - PQR

Moselle, France

Le débat autour du glyphosate l'intéresse en tant que président de la chambre d'agriculture en Moselle. Mais ne concerne plus l'agriculteur Antoine Henrion installé à Secourt près de Delme. En 2015, il a entamé le virage bio et ses premières céréales labellisée "agriculture biologique", AB sont attendues l'an prochain. "C'est un choix partagé dans l'exploitation, c'est un challenge et je voulais retrouver un lien plus direct avec les clients de l'agriculture"

Antoine Henrion n'utilise plus de Glyphosate, plus de produits phytosanitaires, il reste pourtant concerné par les problèmatiques autour du RoundUp notamment. "on ne comprend pas la position du président de la république de ramener l'interdiction du glyphosate à 3 ans". Pour Antoine Henrion, l'utilisation du Glyphosate présente plusieurs avantage pour les agriculteurs Mosellans, "ça permet de réduire des passages d'outils de travail du sol, ça diminue les investissements en matériel, ça permet aussi le non-labour. Il y a peut être des effets négatifs mais il y a surtout des effets positifs pour les exploitations, ça permet d'atteindre un équilibre économique"

Le Roundup contient du glyphosate - Radio France
Le Roundup contient du glyphosate © Radio France - PQR

Empoisonneur?

Les agriculteurs qui utilisent le glyphosate sont de plus en plus décriés, pointés du doigts. "il y a une incompréhension globale de la société sur les agriculteurs" explique Antoine Henrion "il n'y a pas que sur le glyphosate, il y a aussi le bien-être animal, les plaintes des voisins qui ne comprennent pas que les agriculteurs travaillent la nuit**". Le président de la chambre d'agriculture de Moselle estime qu'il y a un "problème de communication, il y a les médias mais aussi les pouvoirs publics qui doivent tenir un langage de vérité**". Antoine Henrion fait le parallèle entre le nucléaire et l'agriculture, pour préparer l'avenir et la transition "il faudra du temps et il ne faudra surtout pas précipiter les choses"

Antoine Henrion, le président de la chambre d'agriculture de Moselle