Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet d'une usine de méthanisation suscite la controverse à Combloux dans le Pays du Mont-Blanc

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie
Combloux, France

La mairie de Combloux (Haute-Savoie) est prête à fournir un terrain pour un projet d'usine de méthanisation dans le quartier de la Barme. Inquiets et étonnés de l'imprécision du projet, ses habitants ont crée un collectif . Ils réclament des explications.

Le terrain susceptible d'accueillir l'usine de méthanisation est niché entre forêt et habitations de la Barme
Le terrain susceptible d'accueillir l'usine de méthanisation est niché entre forêt et habitations de la Barme © Radio France - Marie Ameline

Une usine de méthanisation à Combloux, pour qui, pour quoi ? 

C'est la question qui taraude les habitants du quartier de la Barme de ce village du Mont-Blanc. A la lecture du dernier compte-rendu de conseil municipal, ils ont découvert que la mairie envisageait de fournir un terrain, à leurs portes, pour construire un site de dégradation des déchets organiques, fumier et tonte de gazon dans le cas présent, en biogaz, par un procédé de méthanisation. Objectif: transformer et vendre à GrDF ce biogaz en gaz naturel.

"L'écologie elle a bon dos. Chez nous, il n'y a pas assez de fumier pour polluer les sols. Cette installation est injustifiée. Nous voulons des explications réclame le collectif des habitants de la Barme.

Les riverains du terrain pressenti se sont aussitôt constitués en collectif, des habitants d'une vingtaine de châlets d'autant plus inquiets que le projet semble bien vide pour l'instant. "On est encore aux balbutiements. Je suis incapable de vous dire la longueur du bâtiment ou la hauteur de la cloche à gaz." Si le maire de Combloux, Jean Bertoluzzi, concède quelque maladresse dans la communication, il soutient que "le projet est vertueux" mais que la forme comme le fond reste à déterminer.

Les porteurs du projet sont trois jeunes entrepreneurs du village, un agriculteur, un paysagiste, et un autocariste, Romain Borini. 

"Cela fait plus d'un an que nous planchons sur le sujet" déclare-t-il , sans vouloir en dire plus, avant d'avoir rencontré les riverains le 9 février.

Seule précision sur la taille escomptée de l'usine de méthanisation : "nous n'aurions pas besoin d'une autorisation Installation Classée pour la Protection de l'Environnement (ICPE), mais juste d'une déclaration". Au regard de la réglementation en vigueur depuis 2009, on peut en déduire que la quantité de matière traitée dans l'installation de Combloux serait inférieure à 30 tonnes/jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess