Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le projet d'unité de valorisation d'ordures ménagères de Tours Métropole divise les habitants de Mettray

dimanche 6 mai 2018 à 5:39 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

Tours Métropole a choisi Mettray, au nord de Tours, pour installer sa future UVOM, unité de valorisation des ordures ménagères. Un choix contesté et qui inquiète.

Le chantier de l'usine de méthanisation de Hénin Beaumont en 2014
Le chantier de l'usine de méthanisation de Hénin Beaumont en 2014 © Maxppp - Bride

Tours, France

La polémique prend corps autour du projet d'installation de la future usine de valorisation des ordures ménagères de Tours Métropole dans la zone industrielle des Gaudières, à Mettray, au nord de Saint Cyr-sur-Loire. Un collectif de riverains, baptisé Bien Vivre à Tours-Nord s'oppose au projet et dénonce l'absence de concertation. Ce collectif craint la création d'une usine de méthanisation des déchets. La méthanisation est un procédé d'élimination des déchets organiques pour en faire du biogaz qu'on injecte dans les conduites de gaz naturel. Le collectif Bien Vivre à Tours-Nord conteste cette idée que la méthanisation soit un procédé de production d'énergie propre. Jean-Luc Galliot, 8ème vice-président de Tours Métropole délégué à la collecte et à la valorisation des déchets ménagers, par ailleurs maire de Notre Dame d'Oé, affirme que rien n'est arrêté et que le projet sera respectueux de l'environnement. Qui faut-il croire dans tout çà?

Tours Métropole a publié un magazine hors série qui détaille les projets de l'agglomération dans le domaine des énergies propres. L'usine de Mettray y est présentée comme une Unité de Production d'Energie Verte qui n'incinérera aucun déchet et ne rejettera aucun polluant dans l'atmosphère.

Il est difficile pour l'instant de savoir quelle sera la technique de valorisation proposée car nous en sommes au stade de la consultation des entreprises qui nous apporteront des techniques adaptées à notre territoire. La méthanisation est une technique parmi d'autres. Nous en saurons plus en septembre quand le prestataire sera choisi. D'ici là, il est difficile d'engager la concertation car ne savons rien sur le projet.-Jean-Luc Galliot, vice-président deTours Métropole

L'association Bien Vivre à Tours Nord reste sceptique devant les affirmations rassurantes de Tours Métropole. Christian Peignot, membre du collectif, donne en exemple l'usine de méthanisation de Hénin-Beaumont avec ses risques d'incendies.

Dans ces usines là, on utilise des acides sulfuriques et cela semble poser beaucoup de problèmes aux pompiers lorsqu'il y a des incendies. En outre, l'UVOM de Mettray va bien entendu accroître la circulation des camions de transports de déchets ce qui va augmenter les nuisances-Christian Peignot, membre de Bien Vivre à Tours Nord

L'association s'impatiente de ne voir programmée aucun réunion publique d'information sur le sujet. Seuls certains de ses membres ont été reçus une fois par Tours Métropole. Pour apporter un peu d'éclairage dans ce dossier sensible, l'agglomération tourangelle a publié un magazine diffusé à 35 000 exemplaires. "Il était important au lieu d'affoler les populations de leur apporter des éléments d'appréciation concrets et objectifs, dit Jean-Luc Galliot, au lieu de rumeurs propagées sur les réseaux sociaux".  Démenti des riverains de la future usine par la voix de Christian Peignot: "nous avons relayé auprès des habitants les informations qui étaient en notre possession, ce ne sont pas des fake news puisqu'on nous a traités de fake newseurs". Tours Métropole n'a prévu aucun réunion publique à ce jour sur le projet de Mettray.