Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le projet de la Rhune 2020 est bel et bien enterré

mardi 5 mars 2019 à 20:46 Par Andde Irosbehere et Oihana Larzabal, France Bleu Pays Basque

Exit la passerelle et belvédère suspendue. Le conseil départemental a fait marche arrière. Il souhaite à présent entièrement revoir l'aménagement du massif, en s'appuyant sur une large concertation

Le projet initial prévoyait l'ajout de deux petits trains
Le projet initial prévoyait l'ajout de deux petits trains © Radio France - Jacques Pons - Archives

Ascain, France

Retour à la case départ. Le projet initial de réaménagement de la Rhune, que prévoyait le Conseil départemental pour 2020, est aujourd'hui enterré. Les élus du département se refusent à utiliser le terme d'abandon et pourtant, du projet initial, ne reste plus que la rénovation du petit train.

Marche arrière

Présenté en juin 2017, le projet pharaonique, d'un montant de 36 millions d'euros hors taxes, prévoyait initialement la création de 500 places de parking, l'ajout de deux trains à crémaillère, mais aussi la construction au sommet, d'une passerelle-belvédère suspendue dans le vide pour offrir aux visiteurs une vue sur 360°.

Ces aménagements, il n'en est plus question aujourd'hui. "C'était une esquisse" indique le conseil départemental, qui envisage désormais d'élaborer un nouveau projet d'aménagement du massif dans son ensemble. Le tout, en s'appuyant sur une large concertation. Etat, Région, agglo, communes, et même associations de défense de l'environnement, tout le monde est à présent associé.

Première réunion ce mardi à Urrugne

Les différentes parties prenantes ont validé les principes qui régiront le futur projet d'aménagement de la Rhune comme la "garantie d'un développement équilibré et durable du multi-usage". Autrement dit l'agro-pastoralisme sera favorisé. 

"Suportatzen ahal den turismoa aipatu dugu" - Daniel Olzomendi, zinegotzia Euskal elkargoan

"Depuis quelques temps, on ne voyait que par le tourisme" rappelle Philippe Lacarra, du collectif 'Larrun ez hunki' qui se félicite de cette décision mais qui veut rester vigilant pour la suite.

Le comité de pilotage organisera, dans les mois qui viennent, des ateliers pour élaborer en concertation l'aménagement de la Rhune.

"Guretzat berri ona da" - Pantxo Tellier, CADE elkarte kidea

Elus locaux et sous-préfet étaient présents à cette réunion - Radio France
Elus locaux et sous-préfet étaient présents à cette réunion © Radio France - Oihana Larzabal