Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le projet des "grands clos" : les éoliennes qui divisent les élus du Nord-Ouest de la Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

La commission départementale de la nature, des paysages et des sites a rendu un avis favorable au projet "des grands clos" jeudi 27 juin. L’installation de cinq éoliennes de 182 mètres de haut dans le secteur de Saint-Aulaye-Puymangou et Parcoul-Chenaud divise les élus des communes concernées.

Un collectif d'associations est vent debout contre l'implantation de des ces éoliennes dans la forêt de la Double
Un collectif d'associations est vent debout contre l'implantation de des ces éoliennes dans la forêt de la Double © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Dordogne, France

Certains sont pour, d'autres suivent l'avis de la population : "Je ne peux pas soutenir un projet qui est rejeté massivement et qui provoque autant de polémiques et de controverses. Les opposants sont très mobilisés. Ils défendent farouchement la forêt de La Double et l'environnement." affirme Yannick Lagrenaudie, le maire de la commune de Saint-Aulaye-Puymangou, où quatre éoliennes doivent être implantées.

Après des années de tractations, la commission départementale de la nature, des paysages et des sites (CDNPS) a rendu un avis favorable au projet des "grands clos". Un projet qui consiste en l’installation de cinq éoliennes de 182 mètres de haut dans le secteur de St Aulaye-Puymangou et Parcoul-Chenaud par la société Abowind. 

Je ne peux pas soutenir un projet qui est rejeté massivement et qui provoque autant de polémiques et de controverses.

Des associations telles que "Vents contraires 24" sont vent debout contre l'implantation de ces éoliennes et elle est loin d'être la seule. 

C'est la raison pour laquelle le maire de Saint-Aulaye-Puymangou a essayé de faire entendre la voix de la population : "J'ai demandé au préfet d'organiser une consultation citoyenne sur la commune de Saint-Aulaye. Il m'a répondu que c'était une affaire de l'Etat et que je ne pouvais pas organiser ça. J'ai dit ok mais il faudrait quand même qu'il y ait une meilleure consultation avec les élus. Je ne comprends pas pourquoi les maires des communes concernées n'ont pas été conviés à cette commission départementale des sites et des paysages. La démocratie doit être respectée." ajoute Yannick Lagrenaudie. 

Un projet pour l'environnement 

Corinne de Almeida, adjointe au maire de Parcoul-Chenaud, lieu d'implantation de la cinquième éolienne du parc "des grands clos", demande aux opposants de se raisonner : "Je les comprends mais il faudrait qu'ils soient un peu moins virulents déjà lors des discussions. Il faut qu'ils arrêtent de penser à leur propre intérêt et qu'il pense à l'environnement et surtout à nos enfants. Le projet est bien ficelé, c'est une bonne chose pour notre territoire.

Pour que le projet soit validé, il ne manque plus que l'autorisation de la préfecture. 

D'après nos informations le projet devrait être validé ou non dans quelques semaines