Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le projet fou d'Alain Rousset pour l'Aquitaine : créer une île artificielle dédiée à la recherche

INFO FRANCE BLEU GIRONDE. Le président du Conseil régional d'Aquitaine lance cette idée apparemment un peu folle : créer au large de la côte aquitaine un site qui concentrerait toutes les recherches liées au milieu marin. En revanche, la phase de conception du projet pourrait aboutir après les élections régionales de décembre 2015.

La plage du Grand Crohot, à Lège-Cap Ferret (Gironde).
La plage du Grand Crohot, à Lège-Cap Ferret (Gironde). © Maxppp - Éric Dulière

Ce n'est pas de la science fiction mais bien un projet lancé par Alain Rousset, le président de la région Aquitaine : créer une île artificielle quelque part sur la côte qui serait entièrement tournée vers la recherche sur le milieu marin. "L'idée c'est que l'Aquitaine soit précurseur [d'une] nouvelle forme de vie avec la mer" , sur les 456 km de littoral que compte la région, indique-t-il

De la recherche et peut-être du tourisme

Le président de la région Aquitaine voit des recherches "qui porteraient à la fois sur les fermes marines, sur les micro-algues, ce n'est pas une plateforme pétrolière ou gazière, on est là dans un environnement protégé durable" , explique l'élu, "donc un laboratoire de recherche, une ferme marine, un lieu de production énergétique avec les énergies hydroliennes puis peut-être un lieu de tourisme aussi" . La phase de conception du projet pourrait aboutir en 2016 ou 2017, donc après les élections régionales de décembre 2015.

Aussi originale qu'elle semble, l'idée d'une cité scientifique flottante est partagée par le climatologue Hervé Le Treut ou le chercheur et industriel libournais Pierre Calléja, dont l'entreprise Fermentalg produit des micro-algues. "Il y aura un équilibre économique à trouver [avec] des financement privés" , explique Alain Rousset, qui plaide pour un "avenir qui passe par l'océan, par l'espace, par la recherche médicale" . Selon l'élu, l'avenir passe par l'exploration et l'exploitation de l'océan, qui "occupe 70 % de la planète" , rappelle-t-il.

ILE ARTIFICIELLE

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu