Climat – Environnement

Le radon : un gaz incolore, inodore, et mortel, fortement présent dans les Pays de la Loire

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine, France Bleu Mayenne et France Bleu vendredi 4 novembre 2016 à 17:25

Le radon, gaz incolore et inodore, présent dans les roches granitique est la deuxième cause du cancer du poumon, derrière le tabac.
Le radon, gaz incolore et inodore, présent dans les roches granitique est la deuxième cause du cancer du poumon, derrière le tabac. © Radio France - Pascale Boucherie.

Parce que 58% des habitants des Pays de la Loire n'ont jamais entendu parler du radon, l'Etat et l'Autorité de Sûreté Nucléaire lancent une campagne de sensibilisation du grand public. Le radon très présent dans le sol de la région, peut être mortel. Il existe des mesures simples à prendre.

Le radon cause 1.200 à 2.900 décès par an, en France c'est la deuxième cause du cancer du poumon, la région des Pays de la Loire est très exposée à ce gaz inodore et incolore présent dans les roches granitiques, mais plus d'un habitant sur deux de la région n'en a jamais entendu parler. C'est pour informer et sensibiliser les habitants aux dangers du radon, que les services de l'Etat et l'ASN, sans vouloir être anxiogènes, lancent aujourd'hui une grande campagne de communication. Par voie d'affiche ainsi que de milliers de flyers qui vont être distribués auprès des médecins, notaires ainsi que dans les communes.

53% des communes des Pays de la Loire sont exposées au radon. Dont 87% en Loire-Atlantique, 49% dans le Maine-et-Loire, 75% en Mayenne, 13% en Sarthe, 65% en Vendée. Or, 58% des habitants des Pays de la Loire n'en ont jamais entendu parler.

Le radon se concentre en sous-sol et en rez-de-chaussée. Les habitations se situant dans les étages ne sont donc pas concernées. Le radon devient toxique quand on y est exposé sur plusieurs années. Le tabagisme augmente par 20 le risque de développer un cancer quand on est exposé au radon.

Pour éviter de respirer du radon, il y a des mesures simples à prendre : obturer les fissures, étancher les sols et aérer 10 minutes le matin, 10 minutes le soir. L'achat d'un dosimètre (25 euros) permet de mesurer l'exposition de son habitat au radon. A Nantes, la mairie de Chantenay délivre des dosimètres à compter du 15 novembre. Pour en savoir plus sur les travaux d'atténuation, vous pouvez consulter le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.

En Loire-Atlantique, l'UFC Que Choisir organise des actions de prévention : à Orvault le 21 novembre, Sucé-sur-Erdre le 25 novembre, Brem-sur-Mer le 29 novembre et Savenay le 1er décembre.