Climat – Environnement

CARTE - Le recyclage se met au Drive dans le Roussillon

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon mercredi 7 septembre 2016 à 3:40

Le container est à la même hauteur qu'une borne de péage.
Le container est à la même hauteur qu'une borne de péage. © Radio France - Marion Paquet

C'est un concept innovant. La communauté de communes Sud Roussillon a développé des containers pour déposer ses déchets recyclables en verre, sans descendre de sa voiture.

De nouveaux points de dépot de verre ont fait leur appartition au mois de juillet dans quatre communes du Roussillon : à Latour-Bas-Elne, à Corneilla-Del-Vercol, à Saint-Cyprien et à Alenya. Ce sont des Drive Verre.

  - Aucun(e)

15 kilos de verre par an et par personne ne sont pas triés

Ils sont placés sur des axes de passage avec une voie d'accès spécifique pour se garer en voiture à côté du container. Ils sont situé en bord de route, de manière à ce que le conducteur n'aie plus qu'à baisser sa fenêtre pour jeter son verre. C'est l'agence Citec qui a développé ce système, en s'inspirant de ce qui se fait déjà sur certaines aires d'autoroute pour les ordures ménagères.

Le container "a une borne oblique, qui permet d'être face à la vitre de la voiture, au même niveau que les péages, décrit Patricia Michel, la responsable de l'agence Citec de Perpignan, donc comme les gens sont déjà habitués à régler par péage, par drive en supermarché, ils feront la même chose avec leurs bouteilles", espère-t-elle.

Une voie goudronnée permet de se garer à côté de la borne de tri sélectif. - Radio France
Une voie goudronnée permet de se garer à côté de la borne de tri sélectif. © Radio France - Marion Paquet

Cette idée a été pensée par la communauté de communes Sud Roussillon. Elle a dépensé 58 000 euros pour cette opération et inciter les habitants à encore plus trier : "Les containers à verre classiques ne suffisent pas, explique Jean-Jacques Thibault, son vice-président délégué aux déchets, on voit qu'on a encore énormément de tri à faire sur notre territoire, on a entre 4 et 5% de bouteilles en verre (ce qui représente 15 kg par habitant et par an dans les poubelles classiques, ndlr) qui aujourd'hui ne sont pas triés, donc on essaye de trouver une solution pour faciliter le tri à nos administrés".

Et si, après un phase test, ces drives pour le verre rentrent dans les habitudes de la population, il pourrait y en avoir partout dans le département.