Climat – Environnement

Le réseau Sortir du nucléaire dépose une plainte contre EDF

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine vendredi 4 avril 2014 à 12:10

Les militants de Sortir du Nucléaire Touraine, devant le Tribunal de Tours.
Les militants de Sortir du Nucléaire Touraine, devant le Tribunal de Tours. © Radio France - Fanny Bouvard

Ce jeudi, l'association Sortir du nucléaire a porté plainte contre l'exploitant de la centrale nucléaire de Chinon. En cause, une quinzaine d'infractions mettant en danger la sureté des équipements.

Après la publication d'un rapport décennal de l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) en décembre dernier, l'association dénonce de nombreuses négligences sur la sécurité du site et notamment du réacteur numéro 1, le plus ancien de Chinon. Des bidons de produits chimiques stockés dans de mauvaises conditions, des flaques d'eau non analysées, une dalle en béton menaçant de s'effondrer... En tout, une quinzaine d'infractions motivent cette démarche en justice, la liste la plus longue jamais relevée par Sortir du nucléaire.

"Nous n'avons jamais constaté autant de problèmes sur un même réacteur, pourtant il est toujours question de prolonger son activité."

Pour Marie Frachisse, juriste chez Sortir du nucléaire , dénoncer ces manquements est essentiel pour les riverains comme les travailleurs du site.

L'invité de Bleu Matin : Marie Frachisse, juriste de Sortir du Nucléaire.

Si le procureur entend la plainte de Sortir du nucléaire, EDF pourrait écoper d'une amende. Le collectif lui demande l'arrêt immédiat de la centrale et surtout que les réacteurs de la centrale nucléaire de Chinon, déjà trentenaires, ne voient pas leur durée de vie prolongée.