Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Quarante-quatre initiatives pour sauver la planète

COP 24 : en Franche-Comté, le Samu de l'environnement enquête sur les pollutions

dimanche 25 novembre 2018 à 15:45 Par Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Belfort-Montbéliard

A l’occasion de la COP 24, organisée du 3 au 14 décembre en Pologne, France Bleu vous fait partager les initiatives locales en faveur de l’environnement.

La Samu de l'environnement intervient entre autres quand un cas de pollution d'eau est signalé.
La Samu de l'environnement intervient entre autres quand un cas de pollution d'eau est signalé. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Franche-Comté, France

À l’occasion de la COP 24, la conférence mondiale sur le climat qui est organisée du 3 au 14 décembre en Pologne, France Bleu vous fait partager les initiatives locales en faveur de l’environnement. 

En Bourgogne-Franche-Comté, l'environnement dispose aussi de son Samu. Il s'agit du Service d'Analyse Mobile en Urgence. Cette association analyse la pollution de l'eau, de l'air et du sol. Son leitmotiv c'est "d'améliorer la santé publique en protégeant l'environnement". Bruno Haettel est son fondateur dans la région. Il a commencé à se pencher sérieusement sur la question de la pollution de l'eau il y a cinq ans et a créé le Samu de l'environnement en Bourgogne Franche Comté, il y a un peu plus d'un an. 

Un nouveau local du Samu de l'environnement a ouvert il y a un mois 27 Grande rue à Audincourt. - Radio France
Un nouveau local du Samu de l'environnement a ouvert il y a un mois 27 Grande rue à Audincourt. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Cardiologie de l'eau

Quand il parle de ce qu'il fait au sein du Samu de l'environnement, Bruno Haettel se compare facilement à un cardiologue de l'eau. Il intervient en urgence quand une pollution est signalée. Tout le monde : particuliers, promeneurs, entreprises ou administration, peut faire appel à l'association. 

Les appels sont souvent en rapport avec un problème lié aux eaux usées : "Sous les villes il y a un énorme réseau d'assainissement qui transporte les eaux usées et normalement vont toutes vers la station d'épuration" explique le bénévole. Sauf qu'il peut y avoir des tuyaux cassés et des mauvais raccordements de canalisations. "Et donc là tout d'un coup, un particulier peut avoir au milieu de son jardin une fontaine grise, sa cave peut être inondée et il faut trouver à quoi on à affaire" déclare Bruno Haettel. 

C'est là que le Samu de l'environnement intervient : il réalise des analyses avec des produits colorimétriques. Ceux-ci permettent de connaître le taux de nitrites, de phosphate, ou d'autres éléments polluants présents dans l'eau.  

Les origines de la pollution de l'eau en Bourgogne Franche-Comté

Selon Bruno Haettel, il existe trois facteurs à l'origine de la pollution dans la région. 

Il y a donc les eaux usées, mais aussi l'agriculture. Pour la culture du blé par exemple, il y a besoin d'une certaine dose d'azote pour un bon rendement et que le grain soit assez protéiné. Le problème, c'est que le sol dans la région est très calcaire et l'azote ne s'infiltre pas bien. L'eau glisse sur la roche et quand elle ressort pleine d'azote, elle tue les espèces dans les sols qui ne la supportent pas en trop grande quantité. Les engrais peuvent également participer à l'extinction du vivant avec des ph trop acides ou trop basiques qui s'infiltrent dans les sols puis dans l'eau. 

Enfin, les routes sont aussi un facteur de pollution. Le processus de freinage par exemple émet des particules fines et des poussières de métaux lourds qui se déposent sur le sol et qui finissent dans les caniveaux. 

Analyse de l'eau sous le Pont du Gland à Audincourt

Le combo est un instrument qui mesure la température, le Ph et la conductivité de l'eau.  - Radio France
Le combo est un instrument qui mesure la température, le Ph et la conductivité de l'eau. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
L'eau est à quatre degrés vendredi 23 novembre 2018.  - Radio France
L'eau est à quatre degrés vendredi 23 novembre 2018. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
On passe ensuite à l'analyse colorimétrique. - Radio France
On passe ensuite à l'analyse colorimétrique. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
Les produits colorimétriques vont permettre de coloriser l'eau et de mesurer le taux de nitrite, comme ici, dans l'eau. - Radio France
Les produits colorimétriques vont permettre de coloriser l'eau et de mesurer le taux de nitrite, comme ici, dans l'eau. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Une fois que toutes les analyses sont faites, la partie enquête commence. Il s'agit de comprendre d'où vient la pollution et proposer des solutions en fonction des situations. Les résultats sont envoyés à la Direction Départementale des Territoire ou à la police de l'eau. 

Ne jetez pas vos lingettes dans les toilettes !

Bruno Haettel lance un appel. Les lingettes dans les toilettes provoquent et bouchons et finissent dans les rivières.

Parfois le réseau de canalisation pluviale et le réseau des eaux usées est le même. Quand il pleut et qu'il y a un bouchon de lingettes dans les canalisations, l'eau usée se déverse dans la rivière pour éviter que le tuyau n'explose. C'est pourquoi, certains jours de pluie, comme ce samedi, on retrouve des lingettes dans la rivière. 

Samedi 24 novembre au Pont du Gland. - Aucun(e)
Samedi 24 novembre au Pont du Gland. - Bruno Haettel

Avis aux amateurs : pour le moment quatre personnes font partie du Samu de l'environnement en Bourgogne Franche-Comté et elles sont toujours à la recherche de nouveaux bénévoles.