Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le SYMCTOM du Blanc poursuit son déploiement de poules anti-déchets

vendredi 4 mai 2018 à 6:16 Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry

Depuis 3 ans le SYMCTOM du Blanc investit dans les poules pour réduire la masse de déchets et ça marche ! 8 communes ont rejoint l'opération "Mes déchets contre des oeufs". Selon les estimations les poules données aux habitants ont permis d'éliminer 34 tonnes de déchets alimentaires par an.

A Mauvières, le maire Michel Violet, son adjoint et vice pdt du SYMCTOM Rémi Lemelin et Damien Deschamps salarié du SYMCTOM ont distribué 2 poules, une sussex et une marans coucou par foyer
A Mauvières, le maire Michel Violet, son adjoint et vice pdt du SYMCTOM Rémi Lemelin et Damien Deschamps salarié du SYMCTOM ont distribué 2 poules, une sussex et une marans coucou par foyer © Radio France - Carl Dechâtre

Mauvières, Indre, Centre-Val de Loire, France

Lancée il y a 3 ans par le SYMCTOM (Syndicat Mixte Collecte Traitement Ordures Ménagères) du Blanc, l'opération "Mes déchets contre des oeufs" se poursuit. Chaque année le syndicat propose aux habitants de 3 ou 4 communes, placées sous sa compétence, d'adopter des poules pour réduire leurs déchets alimentaires. Et les résultats sont spectaculaires ! L'animal se nourrit des restes alimentaires du foyer avec un appétit vorace, engloutissant environ 75 kilos par an d'épluchures de fruits et légumes, de charcuterie, croutes de fromages, ou encore de riz, pates, salade etc. Depuis 2015, 800 poules ont été distribués dans 8 communes et ont permis d'après les estimations du SYMCTOM d'éviter le traitement de 34 tonnes de déchets chaque année. 

La moitié des foyers de Mauvières séduits par l'initiative

Il faut dire que les gallinacées ont la cote en ce moment. La poule fait partie des animaux domestiques plutôt tendance en raison, notamment, de ses vertus écologiques et aussi pour offrir - selon les variétés - quasiment un oeuf par jour. Des poules pondeuses c'est effectivement ce que propose d'offrir, le SYMCTOM du Blanc aux habitants. Deux par foyers en échange de soins appropriés (acquisition d'un poulailler, grillages de protection contre les prédateurs et nourriture adaptée). Evidemment celà se fait sur la base du volontariat mais les habitants sont plutôt volontaires.  A Mauvières, dernière commune où l'opération a été menée 56 des 120 foyers du village se sont inscrits dont 29 n'avaient jamais possédé de volaille. 

Des vertus écologiques et économiques 

Pour le SYMCTOM, l'intérêt est autant écologique qu'économiques. Une tonne de déchets "recyclée" par les poules coûte 5 euros la tonne contre 180 euros en circuit traditionnel !  Evidemment les foyers concernés eux doivent tout de même payer l'équipement, l'entretien et la nourriture complémentaire de la volaille (les déchets ne suffisent pas, la poule doit aussi manger du grain) mais comme celà doit être fait pout tout animal domestique. Damien Deschamps met aussi en avant l'intérêt en terme de bilan carbone. Les déchets qui ne sont pas jetés à la poubelle ne sont pas ensuite convoyés par des camions vers des centres d'enfouissement.

2 autres distributions de gallinacées seront organisées d'ici la fin de l'année par le SYMCTOM du Blanc à Douadic et La Châtre-L'Anglin. Mais si vous êtes dans une autre commune du Berry, il est évidemment possible d'acquérir soit même une poule si on souhaite réduire ses déchets et disposer d'oeufs, plus que frais, tout au long de l'année.