Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le Territoire de Belfort face à la pire sécheresse depuis 1983

mercredi 5 septembre 2018 à 15:52 - Mis à jour le vendredi 7 septembre 2018 à 12:34 Par Clément Lacaton, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

La préfecture du Territoire de Belfort a placé ce mercredi le département au niveau 3 sur 3, dit "de crise", face à la sécheresse. La situation est critique : selon les services de l'Etat on est au bord de la pénurie d'eau.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - Bruno Levesque

Territoire de Belfort, France

Le Territoire de Belfort est passé ce mercredi 5 septembre en situation "de crise" face à la sécheresse. Une décision de la préfecture face une situation critique, du jamais vu depuis près de 40 ans. C'est le même niveau d'alerte qu'en Haute-Saône. La préfecture a décidé d'imposer des mesures de restriction d'eau.

Pénurie en vue

Selon les services de l'Etat, il faudrait au moins trois semaines de pluies intenses pour régler le problème, or ce n'est pas prévu sur les cartes de Météo France... La préfecture impose donc de nouvelles mesures, très strictes, de restriction d'eau, à leur plus haut niveau. Elles concernent aussi bien les professionnels que les particuliers (voir plus bas). 

La préfète Sophie Elizéon vous demande aussi d'éviter les bains, de préférer les douches. Sinon il pourrait y avoir pénurie, plus une seule goutte d'eau au robinet. La préfecture évoque en effet dans son communiqué des "perturbations possibles sur l’approvisionnement en eau potable". 

Cours d'eau à sec

Depuis plus de deux mois, il n'y a pas assez de pluie, et les températures caniculaires de cet été n'ont rien arrangé. Les cours d'eau s'assèchent. Le département était déjà en cellule de veille sécheresse depuis le 20 juin dernier, qui impose de faire le point sur la situation chaque semaine.

À Belfort, selon la préfecture, "la Savoureuse affiche un débit de 209 litres par seconde, contre 1500 un mois de septembre lambda". L’agglomération belfortaine a besoin chaque jour de 12 000 m³ d’eau par jour : 70 % sont puisés dans le Doubs, dont le niveau est inquiétant en ce moment.

L'interdiction concerne :

  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément
  • Le lavage des terrasses, toitures et façades
  • Le lavage des voitures même en station de lavage professionnelle
  • L’arrosage des terrains de foot et des terrains de golf
  • Le nettoyage des pistes d’athlétisme, des tribunes et des équipements de loisirs
  • Le lavage des voiries
  • L’irrigation agricole (arrosage par aspersion interdit)
  • L'irrigation des cultures équipées de "goutte-à-goutte" et des cultures maraîchères, florales et pépinières (interdit entre 20h et 8h)
  • Le remplissage des piscines privées d'une capacité supérieure à 2 m³
  • Le fonctionnement des fontaines publiques d’agrément
  • L’arrosage des pistes de chantiers
Le Territoire de Belfort parmi les départements en "crise sécheresse". - Visactu
Le Territoire de Belfort parmi les départements en "crise sécheresse". © Visactu