Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le Thouarsais lutte contre le xénope lisse, ce "fléau pour les espèces locales"

-
Par , France Bleu Poitou

C'est un amphibien qui ravage tout ou presque sur son passage : le xénope lisse. La communauté de communes du Thouarsais participe à un programme européen de lutte contre cette espèce exotique envahissante et a mis en place un dispositif expérimental de capture.

Le xénope lisse a été introduit accidentellement dans les années 80 dans le Thouarsais
Le xénope lisse a été introduit accidentellement dans les années 80 dans le Thouarsais - Rodolphe Olivier

Saint-Martin-de-Sanzay, France

Il est originaire d'Afrique australe mais il se plait visiblement très bien chez nous. Le xénope lisse, un amphibien envahissant, a colonisé la région de Thouars, dans le nord Deux-Sèvres, depuis de nombreuses années. Tout commence à la fin des années 80. L'animal est introduit accidentellement à Bouillé-Saint-Paul (aujourd'hui Val-en-Vignes) après la fermeture d'un ancien centre d'élevage. L'animal est utilisé pour faire des tests en laboratoire. Sauf qu'il s'est multiplié et a donc envahi le secteur et même au-delà, on le trouve à Angers, Nantes. Mais aussi, par de nouvelles introductions, à Lille, Bordeaux ou Toulouse.

Il se nourrit des amphibiens autochtones

Pour lutter contre cette espèce envahissante, la communauté de communes du Thouarsais bénéficie du programme européen "Life Croaa", un acronyme en anglais qui veut dire stratégie de lutte contre les amphibiens exotiques envahissants. Il a commencé en 2016 et doit durer jusqu'en 2022. Car le problème du xénope lisse, c'est qu'il a "un impact sur les espèces autochtones d'amphibiens mais aussi d'insectes", explique Myriam Labadesse, chargée de mission à la coordination technique du programme. "Il se nourrit des amphibiens autochtones. Il va consommer les mêmes proies, utiliser les mêmes habitats. Et il est aussi porteurs d'une maladie qui peut être transmise aux amphibiens autochtones, comme la grenouille verte, le triton".

Le xénope lisse se reproduit rapidement comme on le voit avec ces têtards montrés par Rodolphe Olivier, de la communauté de communes du Thouarsais - Radio France
Le xénope lisse se reproduit rapidement comme on le voit avec ces têtards montrés par Rodolphe Olivier, de la communauté de communes du Thouarsais © Radio France - Noémie Guillotin

Une femelle peut pondre 2000 oeufs, deux fois par an

"C'est un fléau pour les espèces locales", insiste Rodolphe Olivier, il s'occupe du programme Life Croaa à la communauté de communes du Thouarsais. Le xénope lisse se reproduit très rapidement. Les femelles peuvent pondre 2000 œufs, feux fois par an. 

Pour le piéger, il existe un système de nasse avec des croquettes pour chiens en appât. Mais aussi un dispositif expérimental mis en place depuis 2018 à la station de lagunage de traitement des eaux usées de Saint-Martin-de-Sanzay. "On a clôturé avec un grillage très très fin pour éviter aux individus présents de sortir et à ceux de l'extérieur de venir s'y reproduire", détaille ce spécialiste. Il y a des seaux tout autour du site et tous les jours, les animaux sont récupérés pour être euthanasiés par congélation. 

L'étude se poursuit pour savoir si ce dispositif pourrait être étendu ailleurs. Au total, 12.000 xénopes lisses ont été capturés l'an dernier dans le Thouarsais.

La rainette arboricole fait partie des espèces autochtones menacées par le xénope lisse - Aucun(e)
La rainette arboricole fait partie des espèces autochtones menacées par le xénope lisse - Rodolphe Olivier