Infos

Le Vaucluse a tout intérêt à développer des chaufferies au bois déchiqueté

Par Philippe Paupert et Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse vendredi 22 janvier 2016 à 7:52

Dans une chaufferie bois
Dans une chaufferie bois © Maxppp

Les chaufferies au bois déchiqueté permettraient d'offrir des débouchés à la forêt provençale et de créer des emplois non-délocalisables.

Une quarantaine d'élus de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône se sont réunis à Orgon dernièrement pour un atelier de réflexion sur les chaufferies au bois déchiqueté.

Ces élus des communes forestières veulent trouver des arguments pour séduire les décideurs. En effet, 50% de la surface du Vaucluse est boisée. Et des projets de chaufferie existent, notamment au pied du Ventoux.

Anthony Roux est chargé de mission pour les espaces naturels du mont Ventoux

Les élus expliquent que la filière bois est porteuse d'emplois non-délocalisables et que le bois-énergie est un atout pour la transition énergétique. 

L'ancien maire de Viens en Luberon, Jean-Pierre Peyron

Partager sur :