Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le vignoble français peut-il devenir le premier sans glyphosate du monde ?

- Mis à jour le
Par

Emmanuel Macron souhaite que le vignoble français soit le premier du monde à se passer du glyphosate. Un objectif qui peut être réalisable selon les professionnels du secteur dans la région Occitanie qui rappellent que l'utilisation de ce désherbant est déjà limitée.

Frédéric Ribes, président du syndicat des vins de Fronton, n'utilise déjà plus de glyphosate dans ses vignes.
Frédéric Ribes, président du syndicat des vins de Fronton, n'utilise déjà plus de glyphosate dans ses vignes. © Radio France - Théo Caubel

"Quand je regarde le vignoble français, je pense que nous pouvons faire le premier vignoble du monde sans glyphosate" a déclaré le président de la République, Emmanuel Macron, en ouverture du salon de l'agriculture à Paris samedi 23 février, rappelant son souhait de mettre fin à l'utilisation de ce désherbant d'ici trois ans.

Publicité
Logo France Bleu

Le chef de l'État ajoute que "dans 80 % des cas, cette transition va d'ailleurs s’effectuer". Rien d'étonnant pour Frédéric Ribes, président du syndicat des vins de Fronton : "Je pense que c'est plus facile de commencer par les vignobles, explique-t-il. L'utilisation du glyphosate y est assez spécifique. Les vignerons qui l'utilisent souvent c'est juste pour contrôler l'herbe sous le pied de vigne. Et ce n'est pas des quantités énormes qu'ils utilisent."

Des moutons pâturant entre les vignes

Il rappelle également que de nombreux vignerons n'utilisent déjà plus ce produit. C'est d'ailleurs le cas de Frédéric Ribes. Il désherbe mécaniquement et une cinquantaine de moutons pâturent dans ses 40 hectares de vigne. 

Selon lui, la sortie du glyphosate est possible. "Certains vignerons devront s'adapter et trouver d'autres choses. Mais il y a souvent eu des molécules qui ont été retirées et ça a fait beaucoup moins de bruit. Je suis vignerons depuis 30 ans et je dois avoir connu une cinquantaine de molécules qui ont été retirées."

Ne pas se limiter aux vignobles, selon les consommateurs

Du côté des consommateurs, ils estiment que cette sortie du glyphosate va dans le bon sens. "C'est une bonne chose dans les vignes et ailleurs, souligne Sophie venue acheter des bouteilles de vin sur le domaine de Frédéric Ribes. Est-ce que c'est possible totalement ? Je ne sais pas, mais je fais déjà attention où je vais et où j'achète mon vin."

Cependant, le président de la République est resté évasif sur les mesures à mettre en place pour aider tous les vignerons à trouver des alternatives au glyphosate.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu