Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Leçon de débardage à cheval dans le Semnoz

jeudi 7 novembre 2013 à 22:05 - Mis à jour le vendredi 8 novembre 2013 à 6:00 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Pas de tracteurs mais des chevaux. Pour la 2ème année consécutive, la ville d’Annecy utilise la traction animale pour le transport des arbres coupés. Cette méthode de débardage écologique est actuellement utilisée dans le Semnoz. L’occasion pour les écoliers de la découvrir et d’assister aux travaux d’entretien d’une forêt.

debardage cheval semnoz
debardage cheval semnoz © Radio France - Richard Vivion

"Le débardage avec des chevaux, c’est écologique et c’est plus jolie." En une phrase, cette élève de CM2 de l’école du Quai Jules Philippe d’Annecy a résumé la situation. Le débardage  par traction animale (transport du bois de son lieu de coupe vers la route) a de nombreux intérêts.

"Le cheval est plus léger qu’une machine" explique le patron de la société Alternative Débardage. "Il se faufile entre les arbres, il ne laisse pas de traces au sol détaille Florent Dalloz. Il n’abime pas la forêt (notamment les jeunes arbres)." Pour bien comprendre le principe, les enfants ont eu le droit à une démonstration. Deux chevaux de trait ont tiré devant eux, un tronc de 15 mètres. "Le rendement est 2 à 3 fois moins élevé qu’avec un tracteur, reconnaît Stéphane des services municipaux d’Annecy. Mais dans une forêt comme le Semnoz, l’intérêt écologique est primordial."

Le reportage de Richard Vivion  ****  

debardage cheval semnoz