Climat – Environnement

Les agriculteurs et leurs voisins, une cohabitation pas toujours évidente

Par Julie Szmul, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 19 février 2015 à 20:14

A la Fouillouse, les fermes côtoient les lotissements flambants neufs.
A la Fouillouse, les fermes côtoient les lotissements flambants neufs. © Radio France

On parle souvent des problèmes de voisinage dans les secteurs ruraux, entre des agriculteurs qui sont bien obligés de faire leur travail, et des voisins qui sont venus s'installer à la campagne pour trouver le calme. Alors un coq qui chante à 6h du matin, ou l'odeur de lisier qui envahit le jardin dès qu'on prend le soleil, cela peut déranger... Pas à La Fouillouse, où l'entente est cordiale.

À la chambre d'agriculture de la Loire, une cellule juridique est chargée de régler les litiges entre les agriculteurs et leurs voisins. Et ceux-ci sont plus fréquents qu'on le pense. Un coq qui chante un peu trop tôt le matin, des épandages qui sentent fort, ou encore des troupeaux qui traversent la route juste devant les voitures: les petits désagréments peuvent être nombreux lorsqu'on vit à proximité d'une exploitation agricole.

"Le chant du coq ne me dérange pas !"

À La Fouillouse, une commune située à 6 kilomètres de Saint-Étienne, on est déjà à la campagne. Les champs s'étendent à perte de vue. Au début du siècle, La Fouillouse comptait une bonne centaine d'agriculteurs. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 7. Les "néo-ruraux", comme on appelle les personnes qui viennent tout juste de quitter la ville pour s'installer à la campagne, sont de plus en plus nombreux. Dans certains quartiers, les fermes agricoles jouxtent les lotissements flambants neufs. Et pourtant, la cohabitation se passe très bien.

Agriculteurs SON

Agriculteurs ENRO OKOK

Mais cela ne doit pas occulter une réalité plus nuancée. La FDSEA de la Loire a nommé 3 médiateurs, chargés de régler les conflits entre les agriculteurs et leurs voisins. De leur propre aveu, les médiateurs se heurtent à des situations déjà très tendues, où chacun veut en découdre avec la partie adverse. Les médiateurs de la Loire enregistrent chaque année 50% d'échecs.