Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le village des Alliés interdit toujours la construction d'habitations sur la commune à cause de la sécheresse

-
Par , France Bleu Besançon

Depuis 2018, la commune des Alliés dans le Haut-Doubs interdit la construction de logements neufs sur le territoire de sa commune. Sophie Billerey la maire de la commune a dû prendre cette décision difficile face aux épisodes répétés de sécheresse.

La commune a dû avoir recours à la livraison par camion-citerne. Image d'illustration.
La commune a dû avoir recours à la livraison par camion-citerne. Image d'illustration. © Radio France - Jean-François Fernandez

Les Allies, France

Plus de constructions de logements neufs ou d'usines sur la commune des Alliés. Dans le Haut-Doubs, depuis 2018, cette petite commune interdit les nouvelles constructions, via son PLU (Plan Local d'Urbanisme). En cause ? La sécheresse et les difficultés à s'approvisionner en eau que connait la commune. 

La maire des Alliés Sophie BIllerey assume cette mesure radicale. "Nous sommes sur une ressource en eau insuffisante, nous dépendons d'un autre village et des ses sources, et nous sommes en bout de chaîne", explique la maire de la commune. 

Mesure radicale 

"Une seule maison en plus ne ferait pas la différence,  mais sur le village, les lois de l'urbanisme permettraient jusqu'à 9 constructions neuves, cela ferait une énorme différence, surtout quand d'anciennes fermes sont converties en plusieurs appartements". 

"Cette année déjà nous avons eu recours à des camions-citernes pour ravitailler notre village, ça nous plombe le budget de la mairie", précise la maire des Alliés Sophie Billerey. 

Soutien des habitants 

"Je comprends la colère de mes administrés qui sont propriétaires de terrain et ne peuvent pas bâtir dessus, mais nous n'avons pas d'autres choix", ajoute Sophie Billerey. Dans le village, la décision semble pourtant bien acceptée, même par les propriétaires de terrain. 

Philippe, agriculteur sur la commune depuis des années aimerait bien vendre, et pourtant "ça ne me dérange pas plus que ça que le PLU soit gelé, il faut faire attention à l'eau", explique l'agriculteur. 

Sophie Billerey elle assume l'aspect draconien de cette mesure, comme un "appel à l'aide aux élus, qui doivent se rendre compte que la ressource est insuffisante".