Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les bergers de toute la chaîne des Pyrénées manifestent contre l'ours en Espagne

-
Par , , France Bleu Béarn, France Bleu

Les bergers de toute la chaîne des Pyrénées se sont donnés rendez-vous en Aragon ce jeudi matin, à Ainsa, pour ce qui s'annonce déjà comme la plus grosse manifestation contre la réintroduction de l'ours jamais vue. Une centaine d'éleveurs français vont faire le déplacement.

Manifestation des éleveurs transhumants contre la réintroduction de l'ours au printemps 2018 à pau
Manifestation des éleveurs transhumants contre la réintroduction de l'ours au printemps 2018 à pau © Radio France - Daniel Corsand

Tardets-Sorholus, France

Plus d'une centaine d'éleveurs français vont rencontrer leurs homologues espagnols aujourd'hui à Ainsa, dans la province espagnole de Huesca. Une grande manifestation pour réaffirmer l'opposition à la réintroduction de l'ours notamment, qui est également l'occasion de renforcer les liens entre les éleveurs des deux côtés des Pyrénées. Au total, 55 associations d'éleveurs vont se retrouver ce matin. Un bus a été affrété par les éleveurs béarnais, il est parti à 7 heures ce jeudi matin de Tardets, et passe ensuite par Aramits et Arette.

Les bergers veulent aussi lancer une plateforme transpyrénéenne contre l'expansion des grands carnivores. Ils doivent signer un manifeste commun. Pour Olivier Maurin, co-président d'une association d'éleveurs pyrénéens, cette rencontre est un moment clé : "C'est un grand événement, puisque c'est la première grosse rencontre entre éleveurs espagnols et français. Ce sont les Espagnols qui sont à l'initiative de la création de cette plateforme pour travailler ensemble sur l'avenir du pastoralisme et de l'élevage extensif qui, comme chez nous, est de plus en plus remis en cause et de plus en plus en danger, notamment à cause du problème des grands prédateurs."

"L'ours n'a pas de frontière. Et comme tous les prédateurs, il est incompatible avec le pastoralisme." - Jean-François Lacazette, vice-président de la FDSEA, en charge de la montagne

"On n'a eu de cesse, pendant des années, de dire que les bergers français ne savaient pas y faire et qu'en Espagne ça se passait très bientôt, regrette Olivier Maurin. On se rend compte aujourd'hui que _ça se passe aussi mal chez nos voisins espagnols que chez nous_. Aujourd'hui, les attaques causées par les ours dans les Pyrénées explosent côté espagnol et côté français." 

"Les politiques de réintroduction de prédateurs sont des attaques qui font très mal et qui exaspèrent les éleveurs." - Olivier Maurin, co-président d'une association d'éleveurs pyrénéens

Les éleveurs se retrouvent à Ainsa, en Aragon - Aucun(e)
Les éleveurs se retrouvent à Ainsa, en Aragon - Capture écran Google map

Vous pourrez suivre cette manifestation toute la journée en direct sur France Bleu Béarn et sur notre compte Twitter.

Choix de la station

France Bleu