Climat – Environnement

Les chasseurs de Côte-d'Or exposent leurs 429 têtes de cerfs de l'année à Dijon ce week-end

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Bourgogne et France Bleu vendredi 21 avril 2017 à 11:49

Les chasseurs de Côte-d'Or ont prélevé 429 cerfs adultes cette année dans nos forêts.
Les chasseurs de Côte-d'Or ont prélevé 429 cerfs adultes cette année dans nos forêts. © Radio France - Faustine Mauerhan

Les chasseurs de Côte-d'Or tiennent leur traditionnelle assemblée générale ce samedi au palais des congrès de Dijon. L'occasion d'ouvrir au public l'exposition obligatoire de leurs trophées de chasse, soit 429 têtes de cerfs.

C'est déjà l'heure de la nouvelle assemblée générale des chasseurs de Côte-d'Or. Ce samedi à partir de 9h30, les 13.000 adhérents de la fédération sont invités à se retrouver au palais des Congrès pour évoquer l'actualité de la chasse dans le département. Ils pourront aussi admirer l'exposition obligatoire des 429 trophées de chasse de l'année. Les têtes de cerfs sont accrochées aux murs de ce vendredi après-midi et jusqu'à dimanche 18h.

En Côte-d'Or, les chasseurs gèrent particulièrement bien la population de cerfs adultes. - Radio France
En Côte-d'Or, les chasseurs gèrent particulièrement bien la population de cerfs adultes. © Radio France - Faustine Mauerhan

L'exposition des trophées, une cartographie de la gestion des forêts

Pour les chasseurs passionnés, c'est d'abord l'occasion d'admirer les plus beaux spécimens prélevés en un an dans le département, comme ce cerf de 6 ans avec des bois impressionnants, tué à Gurgy-le-Château en janvier. Mais pour les responsables de la fédération et les gardes forestiers, c'est aussi le moyen de faire une photographie de la gestion des forêts par les chasseurs et de suivre l'évolution des populations. En Côte-d'Or, elle est bonne !

"En fonction des prélèvements de l'année passée, nous ajustons le nombre d'autorisations de tir accordées l'année suivante pour gérer le mieux possible la population de cerf" - Michel Chalumeau, vice-président de la fédération de chasse de Côte-d'Or.

Avec 429 mâles adultes et 1.800 biches et faons tués par les chasseurs dans l'année, c'est à peu près 30% de la population globale du département qui a été prélevée par les différentes sociétés de chasse de Côte-d'Or. "C'est un peu trop, nous allons sûrement réajuster l'année prochaine en distribuant moins de bracelets, explique Michel Chalumeau, vice-président de la fédération départementale. En accord avec l'office nationale des forêts et la préfecture, nous avions distribué 2.200 bracelets en tout, dont 550 pour les cerfs adultes, nous serons plus proches des 2.000 l'an prochain."

Des dentistes pour la cotation des bêtes

Voilà pour la quantité. Mais l'exposition annuelle des trophées de chasse est aussi là pour vérifier la qualité des prélèvements. Sur les 550 bracelets autorisant le prélèvement de mâles adultes, pas question de tuer que des cerfs de dernière catégorie, les plus âgés et donc meilleurs reproducteurs. "Pour respecter le mieux possible la prédation naturelle de l'époque du loup notamment, en tant que chasseurs, nous devons prélever plus de jeunes que de vieux cerfs, détaille Hubert Lefranc, Côte-d'Orien et vice-président de l'association nationale de mensuration des trophées de chasse. C'est pour vérifier cela que les cotateurs (NDLR : celui qui côte les trophées, leur donne une note, estime leur âge, etc.) sont là." Deux possibilités pour estimer l'âge d'un cerf adulte : la taille de ses bois et ses dents examinées par des dentistes professionnels.

"La présence de vieux cerfs dans l'exposition est un signe de bonne gestion de la forêt. Cela veut dire que les chasseurs laissent vivre les cerfs jusqu'à l'âge adulte et ne prélèvent pas trop de spécimens." - Hubert Lefranc, vice-président de l'association nationale de mensuration des trophées de chasse.

Les cotateurs examinent les dents des cerfs pour estimer leur âge. - Radio France
Les cotateurs examinent les dents des cerfs pour estimer leur âge. © Radio France - Faustine Mauerhan