Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les chasseurs installent un radar pour compter les oiseaux, à Etaples

lundi 16 avril 2018 à 5:37 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord et France Bleu Picardie

C'est pour en finir avec les batailles contre les écologistes, sur le nombre d'oiseaux. Les chasseurs de la région viennent d'installer un radar pour compter les migrateurs en Baie de Canche.

Le radar ornithologique est installé sur le toit de la Maison de la nature, à Etaples, en Baie de Canche.
Le radar ornithologique est installé sur le toit de la Maison de la nature, à Etaples, en Baie de Canche. © Radio France - Matthieu Darriet

Étaples, France

Sur le toit de la Maison de la nature, à Etaples, avec vue sur les mares de chasse de l’estuaire de la Canche, c’est un boitier blanc, surmonté d’une sphère : un radar ornithologique, installé sur un des axes majeurs des migrations en Europe. Il fonctionne avec des rayons X. Une technologie qui a été adaptée pour compter les oiseaux, explique Matthieu Boos, du cabinet qui mène ce recensement, pour le compte des chasseurs :

C'est un radar marin, qui sert pour la navigation fluviale ou maritime, qui intègre un système informatique et un algorithme pour analyser l'éco-signature des oiseaux en vol. Chaque individu, selon son comportement de vol et ses paramètres physiques de vol, aura une éco-signature spécifique

La Baie de Canche est située sur un des axes majeurs de migration des oiseaux en Europe. Un territoire de chasse très prisé. - Radio France
La Baie de Canche est située sur un des axes majeurs de migration des oiseaux en Europe. Un territoire de chasse très prisé. © Radio France - Matthieu Darriet

Pour affiner, cet écho radar, il est possible de coupler l’installation avec un appareil qui détecte les cris des oiseaux. Ce sera le cas sur le radar installé prochainement près de Calais. Car le but est de créer un réseau d’une dizaine de station dans la grande région, pour mieux connaitre les couloirs de migration, avec une précision inégalée : 

La majorité des observations visuelles sont faites de jour, à une altitude relativement limitée. Les meilleurs spécialistes parviennent à discriminer des petits passereaux à 100 ou 150 m d'altitude, alors que ce radar va détecter des oiseaux en vol, de jour comme de nuit, jusqu'à 2.500 m d'altitude.

Ce radar, à rayonx X, est également capable de compter les insectes. - Radio France
Ce radar, à rayonx X, est également capable de compter les insectes. © Radio France - Matthieu Darriet

Ce radar, capable également de compter les insectes, devrait faire pâlir d’envie les chercheurs, spécialistes des oiseaux, et les associations de défense de l’environnement, mais ce sont bien les chasseurs qui investissent, avec une idée derrière la tête, explique leur président dans les Hauts-de-France, Willy Schraen : 

L'idée c'est de parvenir un jour à s’asseoir autour d'une table et d'arrêter de s'engueuler pour des queues de cerises. Il y a des données qui vont sortir de ça et elles seront indiscutables. C'est tout. Nous, on a tous envie de protéger les espèces, donc on entre dans cette nouvelle ère de la chasse scientifique.

Ce radar, à 200. 000 euros pièce, est donc un geste politique. Il est financé par la Région qui s’affiche clairement comme plus à l’écoute des chasseurs que des associations environnementales.