Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les cigognes, de retour en Lorraine !

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Elles sont de nouveau visibles sur les cheminées et les pylônes ! Les cigognes blanches font leur retour en Lorraine. Sur la route vers le sud de l'Europe, elles marquent une pause notamment à Saint-Nicolas-de-Port où nombre de leurs congénères sont désormais sédentarisées.

De nombreuses cigognes ont élu domicile à Saint-Nicolas-de-Port. La ville compte une cinquantaine de nids !
De nombreuses cigognes ont élu domicile à Saint-Nicolas-de-Port. La ville compte une cinquantaine de nids ! © Radio France - Isabelle Baudriller

Villa Malraux à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle). Un arbre du parc supporte pas moins de six nids de cigognes. "Elles sont les unes à côté des autres, elles aiment bien vivre en groupe même s'il y a quelques conflits entre les couples !", précise Gérard Jouaville, de la Ligue pour la Protection des Oiseaux 54 (LPO). 

Un nid de cigogne, comme ici à la Villa Malraux, peut peser jusqu'à 300 kg - Radio France
Un nid de cigogne, comme ici à la Villa Malraux, peut peser jusqu'à 300 kg © Radio France - Isabelle Baudriller

Des cigognes blanches aujourd'hui sédentarisées car elles ont trouvé, ici, le gîte et le couvert. La ville s'est taillée une jolie réputation depuis la création, en 1994, d'un enclos de réintroduction des cigognes blanches. "Nous les soignons bien", explique Patrick Laugel, adjoint au maire en charge notamment de l'environnement. "Si elles sont malades, on fait appel au vétérinaire. Elles sont suivies. Nous avons une personne détachée qui s'occupe de les nourrir tous les jours." 

Les cigognes ne font plus le printemps ! 

En plus de cet enclos, qui abrite aujourd'hui 13 cigognes, des nids au sommet de mâts spécialement installés par la municipalité. Mais aussi au sommet de cheminées, de poteaux d'éclairage public et donc d'arbres. Saint-Nicolas-de-Port en compte une cinquantaine : "une nidification tout à fait naturelle", souligne Gérard Jouaville. 

Plus de 500 cigogneaux sont nés en 25 ans dans l'enclos de Saint-Nicolas-de-Port - Radio France
Plus de 500 cigogneaux sont nés en 25 ans dans l'enclos de Saint-Nicolas-de-Port © Radio France - Isabelle Baudriller

L'Est de la France est un important couloir de migrations et les cigognes blanches tracent leur chemin actuellement de l'Europe du Nord vers le Maghreb et l'Afrique centrale. Mais selon le spécialiste de la LPO, elles se sédentarisent de plus en plus, en raison du changement climatique. "On a des hivers de plus en plus doux, peu de neige donc l'accès à la nourriture est facilité - les cigognes sont des carnassiers. Pourquoi se fatiguer à aller faire des milliers de kilomètres alors que si on reste sur place, on trouve de quoi manger ?" Conclusion en forme de clin d'œil de Gérard Jouaville : "Les hirondelles font le printemps mais plus les cigognes !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu