Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les communes ligériennes du Loiret prennent leurs précautions face à la montée de la Loire

vendredi 5 janvier 2018 à 19:31 Par Fanny Bouvard, France Bleu Orléans

Le niveau de la Loire continue de monter. En 24 heures, elle devrait prendre un mètre à Gien et 35 centimètres à Orléans, selon les relevés de la préfecture. Le fleuve est donc placé en vigilance jaune, du sud du Loiret jusqu'à Sully-sur-Loire, depuis vendredi soir.

Illustration : les eaux de la Loire ne cessent de monter.
Illustration : les eaux de la Loire ne cessent de monter. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Gien, France

Pas de panique mais de la prudence. C'est le mot d'ordre dans les communes ligériennes depuis vendredi soir.  A Briare, quelques rues pourraient être barrées près de la Loire dans la journée samedi. Le maire reste en alerte et surveille les relevés. 

Tout comme les élus de Gien. Avec certains agents, ils se rendent aux endroits stratégiques où la Loire est la plus menaçante. Au niveau du pont de la commune, le fleuve pourrait gonfler d'1,5 mètre entre vendredi et dimanche.  Rien d'exceptionnel, assure Christian Bouleau, le maire de Gien : "Ici, on est entre guillemets préparés. Les gens du bord de Loire savent exactement quand ça vient, quand ça repart. C'est l'expérience qui parle." Il estime pour l'instant, que seules quelques caves pourraient être inondées. 

Et plus on descend le fleuve, plus on relativise.  A Châteauneuf-sur-Loire, par exemple, seuls quelques affichettes ont été placées sur les chemins de promenade et de la Loire à Vélo. Mais on assure que tout peut évoluer très vite, si la préfecture donne l'alerte.