Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les coups de vent successifs inquiètent le village vendéen frappé par la tornade

-
Par , France Bleu Loire Océan
Saint-Paul-Mont-Penit, France

Les habitants de Saint-Paul-Mont-Penit, en Vendée, regardent avec appréhension les coups de vent se succéder. Une quinzaine de maisons ont été frappées par une tornade pendant la tempête Carmen et les habitants mettront du temps à s'en remettre.

La rue de l'Augoin et l'impasse des mimosas ont été touchées par la tornade, lundi
La rue de l'Augoin et l'impasse des mimosas ont été touchées par la tornade, lundi - Capture d'écran Google maps

Les habitants de Saint-Paul-Mont-Penit, en Vendée, continuent de regarder le ciel avec une certaine inquiétude. C'est dans ce village qu'une tornade a frappé une quinzaine de maisons, lundi, pendant la tempête Carmen, dont cinq qui sont inhabitables. Eleanor n'a pas provoqué de dégâts supplémentaires mais ces coups de vent qui s’enchaînent sont très stressants pour les familles touchées.

C'est compliqué de voir détruit le travail de 10 ans. C'est compliqué de voir son enfant ne pas pouvoir dormir la nuit

Même si elles ont toutes pu être relogées dans le village, elles mettront du temps à s'en remettre explique le maire, Philippe Crochet : "quand il faut que vous déménagiez une maison qui est dévastée, que vous replaciez les meubles dans un nouveau logement que vous n'avez pas choisi, même si vous avez beaucoup de gens autour - ce qui a été le cas à Saint-Paul et c'est formidable - même si vous avez la famille autour, psychologiquement, vous êtes affecté. C'est compliqué de voir détruit le travail de 10 ans. C'est compliqué de voir son enfant ne pas pouvoir dormir, de devoir le prendre dans les bras toute la nuit parce qu'il n'arrive pas à se remettre du bruit des tuiles arrachées par le vent. On n'imagine pas les répercutions que ça peut avoir chez les enfants et chez les adultes. On dit : oui, il y a eu un coup de vent à Saint-Paul... Mais ce n'est pas anodin. On est pas préparé à ça".

Elles hésitent entre les assurances qui disent de ne rien toucher en attendant le passage des experts et le risque d'un nouveau coup de vent qui viendrait accentuer les dégâts

Et les familles qui ont été touchées ne savent pas trop ce qu'elles doivent faire poursuit Philippe Crochet : "on a bien regardé les conditions climatiques qui sont annoncées dans les jours à venir, il y a beaucoup de rafales de vents. Les familles hésitent entre les assurances qui disent de ne pas toucher à la toiture, à la maison, parce que l'expert n'est pas encore passé et la réalité qui est qu'il va y avoir un nouveau coup de vent et que ça risque d'accentuer les dégâts. C'est très difficile. Et je pense qu'il faut que les gens se disent bien qu'il faut absolument qu'ils sécurisent leurs maisons. Les assurances, après, travailleront sur les dossiers. Les priorités, aujourd'hui, que nous sommes en train de gérer et que les habitants doivent gérer c'est de sécuriser l'espace, faire en sorte qu'il n'y ait pas de dégradations supplémentaires et qu'ils puissent être au chaud, avec leurs enfants, dans des logements décents"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess