Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

PHOTOS - Grenoble : les dessous de la fontaine ovale, place Nelson-Mandela

samedi 12 mai 2018 à 4:07 Par Élisa Montagnat, France Bleu Isère

Depuis mi-avril et l’arrivée des beaux jours, les fontaines de Grenoble coulent à nouveau. La ville compte 43 fontaines décoratives, mais un quart sont hors service. Mercredi, la mairie organisait une visite dans la chambre technique d’une fontaine pour en voir les coulisses.

La fontaine ovale, place Nelson Mandela à Grenoble.
La fontaine ovale, place Nelson Mandela à Grenoble. © Radio France - Élisa Montagnat

Grenoble, France

Sur la place Nelson-Mandela à Grenoble, une petite trappe s’ouvre sur les entrailles de la fontaine ovale : une salle des machines d’une dizaine de mètres carrés au sol humide.

La chambre technique de la fontaine Nelson Mandela. - Radio France
La chambre technique de la fontaine Nelson Mandela. © Radio France - Élisa Montagnat

Une équipe de six personnes gère la trentaine de fontaines d’ornement en service dans Grenoble, les fontaines d’eau potable et les toilettes publics. Toutes les fontaines décoratives sont en eau recyclée : l’eau tourne en boucle sur le bassin grâce à un système de pompe. 

Visite dans les coulisses de la fontaine Nelson Mandela.

Mais il est difficile de garder la même eau toute la saison, confie Daniel Spozito, responsable de l’équipe de fontainiers : « Il peut y avoir des pollutions ponctuelles où les gens viennent déverser des déchets, ou si il y a une finale de football les gens peuvent venir mettre de la mousse dans les bassins… Donc là on vient vider la fontaine et la nettoyer. » Pour cela, l’équipe fait chaque jour une tournée des bassins.

De gauche à droite : Daniel Spozito, Eric Piolle et Lucille Lheureux. - Radio France
De gauche à droite : Daniel Spozito, Eric Piolle et Lucille Lheureux. © Radio France - Élisa Montagnat

La ville, dont le budget annuel pour l’entretien des fontaines est d’environ 150 000 euros, a organisé cette visite pour que les grenoblois se rendent compte du travail effectué par ces techniciens qui interviennent de nuit ou très tôt le matin. Éric Piolle, maire de Grenoble, souhaite augmenter le nombre de fontaines dans les années à venir : "On a beaucoup d’îlots de chaleur à Grenoble, de par la densité de la Ville, par sa construction très en hauteur, donc avoir des espaces où l'on peut trouver de l’eau c’est important pour notre gestion de la chaleur, c’est un sujet qui grandi au fil des années."

Dans le quartier de la presqu’île, la place que l'on appelait "place ovale" a été renommée place Nelson Mandela en 2013. - Radio France
Dans le quartier de la presqu’île, la place que l'on appelait "place ovale" a été renommée place Nelson Mandela en 2013. © Radio France - Élisa Montagnat