Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les habitants appelés à financer l'implantation de quatre éoliennes en Seine-Maritime

Un financement participatif pour implanter quatre éoliennes en Seine-Maritime. C'est l'idée du promoteur. Il a décidé de faire participer les habitants. Ils ont jusqu'au 31 janvier pour faire un don. Les quatre éoliennes seront installées à Tôtes et Calleville-les-Deux-Eglises.

Un financement participatif pour quatre éoliennes dans le Pays de Caux
Un financement participatif pour quatre éoliennes dans le Pays de Caux © Maxppp - Vincent Isore

Le projet n'est pas récent. Il est dans les cartons de la société Valorem depuis 2012. Il s'agit d'implanter deux éoliennes à Tôtes, deux autres à Calleville-les-Deux-Eglises, quelques centaines de mètres plus loin. Quatre éoliennes de 150 mètres de haut pour une puissance de 8,8 mégawatts. 

Le projet s'est accéléré en mai 2017 quand la préfète a donné son feu vert. Depuis, il fait l'objet de quatre recours. La commune de Tôtes est farouchement opposée à l'implantation des éoliennes.  En attendant que la justice se prononce, le projet suit son cours. 

La société Valorem a décidé de faire participer les habitants au financement du projet. En décembre dernier, elle a lancé une première campagne en collaboration avec Tudigo, une plateforme de crowdfunding. Le résultat a été au delà de ces espérances. « Nous avons récolté 50 000 euros en deux jours. Nous avons donc relevé le plafond à 100.000 euros », explique Nicolas David, le chef du projet. 

Le taux d'intérêt est de 4,5% pour les normands, 5% pour les riverains qui vivent dans un périmètre de 6 kilomètres autour du projet. Le ticket d'entrée est de 50€. On dépassait les 69 000€ mi janvier, ce qui permet déjà de financer une étude de mesure du vent. Pour les remboursements, Valorem se porte garant quoi qu'il arrive. 

Une formule qui séduit

Manifestement, les habitants sont séduits par le financement participatif. « J'ai mis 1.000 euros. Je voulais soutenir un projet local, et si possible écologique », confie Martin Legru, vétérinaire à St Romain de Colbosc, qui s'est laissé tenter.    

Certains n'hésitent pas d'ailleurs à miser plus gros comme Jean-Claude Deutsch, qui habite à Rolleville, près du Havre. Avec sa femme, il a investi une partie de ses économies. « On a mis le maximum, c'est à dire 5.000 euros. Cette formule nous a plu parce que c'est pour le développement d'un territoire qui est proche de notre résidence principale », explique le retraité. 

Le maire de Calleville-les-Deux-Eglises, Christophe Colombel, n'est pas surpris du succès du financement participatif. « Nous avons une population qui rajeunit et qui demande ce genre de projet.  Les deux centrales nucléaires proches de nous (NDLR Paluel et Penly) doivent disparaître. L'énergie renouvelable qui suit derrière c'est l'éolien », souligne l'élu. 

Réduire le temps de procédure

La tendance intéresse en tout cas le gouvernement. Les projets éoliens qui favorisent le financement participatif bénéficieront de bonus lors des appels d'offres, promet Sébastien Lecornu. Le secrétaire d'Etat à la transition écologique et solidaire veut aussi réduire les temps de procédure. La moyenne d'un projet éolien en France est aujourd'hui de sept à huit ans. 

La campagne de financement participatif est ouverte jusqu'au 31 janvier. La société Valorem espère que le projet d'implantation des quatre éoliennes verra le jour d'ici deux à trois ans.

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin