Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les habitants des Crêtes préardennaises se réapproprient le soleil et son énergie

vendredi 1 mars 2019 à 5:41 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

Les premières centrales villageoises photovoltaïques de Champagne-Ardenne sont sur le point d’entrer en service à Signy-l’Abbaye et dans 2 communes alentours. Un autre projet est lancé sur trente communes autour de Poix-Terron.

Un toit équipé de panneaux photovoltaïques au hameau de Faluel
Un toit équipé de panneaux photovoltaïques au hameau de Faluel © Radio France - Alexandre Blanc

Signy-l'Abbaye, France

Les centrales villageoises sont des sociétés dont les gérants sont de simples citoyens. Elles investissent dans des panneaux solaires installés sur les toits des habitants volontaires. Il en existe 35 en France, dont 7 dans le Grand-Est. Les centrales villageoises de Signy-l'Abbaye, Lalobbe et Grandchamp sont les premières de Champagne-Ardenne. Elles seront inaugurées le 27 avril prochain.

90 sociétaires ont acheté 870 parts à 100 euros l'unité. Le capital réuni a permis de financer le tiers des 270 000 euros d'investissement. Des subventions régionales et européennes et un emprunt bancaire complète le financement.  

Sur la trentaine de propriétaires candidats à l'installation de panneaux photovoltaïques, 15 toits ont été retenus. Ils toucheront 2 euros par mètre carré et par an pour la mise à disposition de leur toit. Certaines toitures ont été rejetées faute d'une mauvaise orientation (il faut une exposition sud-est/sud-ouest) ou une trop faible superficie (c'est intéressant économiquement à partir de 70 mètres carrés).  

L'installation des 766 mètres carrés de panneaux photovoltaïques est en passe de s'achever. L'électricité produite sera injectée dans le réseau. Elle équivaut à la consommation annuelle de 40 foyers, hors chauffage.

Objectif : 100% d'énergies renouvelables

Le tarif de rachat par EDF (27 centimes le kW/h) est garanti pendant 20 ans. Les revenus permettront de couvrir les frais de fonctionnement. L'assemblée générale des sociétaires décidera de répartir les bénéfices entre dividendes versés aux actionnaires et investissement.  

« On pourra réinvestir dans de nouveaux panneaux photovoltaïques mais ça peut être aussi dans la micro-hydroélectricité, dans la méthanisation, dans l'éolien ou même dans l'isolation des bâtiments », précise Jean-Paul Dosière, président des Centrales villageoises de Signy-l'Abbaye et vice-président de la Communauté de communes des Crêtes préardennaises.  

L'un des 15 toits des centrales villageoises photovoltaïques de Signy-l'Abbaye - Radio France
L'un des 15 toits des centrales villageoises photovoltaïques de Signy-l'Abbaye © Radio France - Alexandre Blanc

Le but de la communauté de communes des Crêtes préardennaises est de produire en énergies renouvelables l'équivalent de ce qui est consommé annuellement sur le territoire. Un nouveau projet de centrales villageoises est lancé sur 30 communes autour de Poix-Terron (réunion publique vendredi 1er mars à 19h en mairie d'Yvernaumont). Puis ce sera au tour du secteur d'Attigny en 2020.