Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les lingettes nettoyantes usagées empoisonnent la communauté d'agglomération du Cotentin

vendredi 1 février 2019 à 18:33 Par Caroline Felix, France Bleu Cotentin

La communauté d'agglomération du Cotentin lance une campagne de sensibilisation au bon usage des lingettes nettoyantes. Trop de personnes les jettent dans les toilettes. Résultat : la station d'épuration de Tourlaville récupère chaque semaine 1,5 tonnes de lingettes usagées.

La campagne de la CAC a été lancée le vendredi 1er février
La campagne de la CAC a été lancée le vendredi 1er février © Radio France - DR

Cherbourg, France

"Les Lingettes, ce n'est pas dans les toilettes",  c'est le slogan de la nouvelle campagne de sensibilisation de la communauté d'agglomération du Cotentin, lancée ce vendredi. Une action pour inciter au bon usage des lingettes nettoyantes en cellulose qui servent à nettoyer les fesses des bébés ou à faire le ménage. Arriver à ce que tout le monde s'en débarrasse correctement, c'est un enjeu économique et écologique pour l'agglomération.

Même les lingettes siglées "biodégradables" ne se jettent pas dans les toilettes

Ce n'est pas parce qu'il y a écrit "Biodégrable" sur l'emballage que ces lingettes sont bénignes pour les canalisations. Elles ne disparaissent pas instantanément dès qu'on les jette dans la cuvette. "Le bout de tissu met au moins trois ou quatre jours à se dissoudre, il a donc largement le temps d'arriver au niveau de la station d'épuration", explique Fanny Delpuech, du service communication de la communauté d'agglomération du Cotentin (CAC).

Résultat : les services de la station d'épuration de Tourlaville filtrent chaque semaine une tonne et demie de lingettes usagées. Un phénomène que Régis Laisney, responsable d'unités des usines d'eau potable pour l'agglomération, constate "depuis cinq ou six ans".

La station d'épuration filtre dans ses eaux 1,5 tonne de déchets chaque semaine, en grande majorité des lingettes nettoyantes usagées - Radio France
La station d'épuration filtre dans ses eaux 1,5 tonne de déchets chaque semaine, en grande majorité des lingettes nettoyantes usagées © Radio France - Caroline Félix

Un surcoût de 40 000 euros par an pour l'agglomération

Dans les pires des cas, ces bouts de tissu en cellulose se coincent dans les canalisations et bloquent les pompes qui servent à faire circuler l'eau. Ces dysfonctionnements nécessitent des interventions et de la maintenance pour un surcoût annuel de 40 000 euros annuel environ pour la CAC. Une somme qui pourrait se répercuter sur la facture d'eau des usagers si la situation perdure plusieurs années. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'un flyer de la campagne va être joint aux courriers de facture d'eau. 

DR - Aucun(e)
DR - DR

Autre conséquence : des bouchons de lingettes peuvent créer un risque de débordement des canalisations et toute cette eau usée peut se retrouver dans la mer ou dans les cours d'eau. Alors pour éviter tout ça il y un réflexe à adopter : mettre les lingettes usagées dans la poubelle !!