Climat – Environnement

Les maraichers de Bourges ne veulent plus qu'on les mène en bateau

Par Michel Benoît, France Bleu Berry vendredi 15 janvier 2016 à 17:52

Les marais de Bourges
Les marais de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Les associations qui gèrent les marais de Bourges craignent que les travaux de curage entrepris depuis deux ans ne soient sacrifiés sur l'autel des économies que doit réaliser la ville.

On le sait, la mairie de Bourges n’a plus d’argent, et les propriétaires des marais se posent beaucoup de questions sur les travaux qui étaient programmés durant cinq ans pour curer les marais. La troisième tranche aurait dû démarrer en janvier, mais les associations se heurtent à un silence total de la mairie sur la question. Ils craignent que les engagements ne soient pas tenus cette année, ce qui permettrait à la ville d’économiser 50.000 euros. Pour Michel Melin, président de l’association Patrimoine Marais, la mairie doit annoncer clairement les choses mais ne peut laisser lettre morte toutes les requêtes entreprises depuis quelques semaines.

Les responsables des deux associations des marais de Bourges - Radio France
Les responsables des deux associations des marais de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Le curage des marais ne serait pourtant pas un luxe selon France Camuzat, président de l'association des maraichers de Bourges, Cela permet d'enlever environ 50 cm de vase et de restaurer en partie l'écoulement des eaux. Le curage combat également efficacement le développement de certaines espèces végétales envahissantes comme la Jussie et de préserver ce patrimoine si précieux de Bourges.

la Voiselle qui irrigue les marais de Bourges - Radio France
la Voiselle qui irrigue les marais de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Et il y a urgence à intervenir. Si les travaux commencent trop tard, ils ne seront pas terminés pour le mois de mars, période de fraie du poisson, de nidification des oiseaux et de reprise des semis par les maraichers. Il faudrait alors les reporter à l'année prochaine.

Les associations veulent une réponse, même négative… la mairie de Bourges a prévu d’économiser partout où se serait possible, les décisions ne devraient pas tarder.

Partager sur :