Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les Ménuires : la Sevabel veut créer une piste dans le Vallon du Lou

jeudi 23 mars 2017 à 19:58 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

Le domaine skiable des Ménuires va-t-il empiéter sur la zone naturelle du Vallon du Lou, entre la Pointe de la Masse et la Cime Caron ? L’association Demain Vivre aux Belleville mobilise les habitants contre le projet de construction d’un télésiège et d’une piste rouge dans ce vallon protégé.

Le Vallon du Lou est classé zone naturelle protégée, il ne peut donc pas être aménagé sans modification des documents d'urbanisme.
Le Vallon du Lou est classé zone naturelle protégée, il ne peut donc pas être aménagé sans modification des documents d'urbanisme. - Demain Vivre aux Belleville

Les Menuires, Saint-Martin-de-Belleville, France

Le projet d’extension du domaine skiable des Ménuires par la Sevabel, la société d'exploitation des remontées mécaniques, dans le Vallon du Lou a attiré 250 à 300 personnes ce mercredi soir à Saint-Martin-de-Belleville lors de la réunion organisée par l’association Demain Vivre aux Belleville.

L’association a lancé une pétition sur son blog, demandant au maire et au préfet de ne pas autoriser ce projet, celui d’un télésiège débrayable de six places et d’une piste rouge dans le Vallon du Lou.

Ce projet doit permettre de « rééquilibrer les flux de skieurs », explique la Sevabel, qui constate en moyenne 500 000 passages par an à la télécabine de La Masse, contre le double en face, côté col de la Chambre à Val Thorens.

Le Vallon du Lou se situe entre La Cime Caron et la Pointe de la Masse, deux secteurs aménagés des domaines de Val Thorens et des Ménuires - Aucun(e)
Le Vallon du Lou se situe entre La Cime Caron et la Pointe de la Masse, deux secteurs aménagés des domaines de Val Thorens et des Ménuires - Association Les 3 Vallées

La Sevabel répond aussi qu’il y a nécessité de rester concurrentiel face aux autres grands domaines skiables français mais aussi italiens, autrichiens. Le directeur de la régie des pistes souligne que cette piste empiétera à peine sur le Vallon du Lou (6 hectares de pistes dans un vallon de 1 700 hectares) :

La piste est prévue en bordure du Vallon du Lou, explique le directeur de la régie des pistes Benjamin Blanc

Mercredi soir de nombreux habitants, y compris des moniteurs de ski ou des employés des remontées mécaniques et des services des pistes, sont venus dire leur attachement à ce « poumon » de la vallée, un sentiment exprimé par la présidente de l'association Demain Vivre aux Belleville :

Le Vallon du Lou, une zone refuge pour la faune sauvage, mais aussi pour les habitants de la vallée, explique Aurélie Conte

D’autres, accompagnateur en montagne ou hôtelier-restaurateur, ont témoigné ce mercredi soir de la nécessité de penser aux touristes qui ne font pas de ski l’hiver et se réjouissent d’une sortie en raquettes dans ce vallon sans aucun pylône. Ils ont rappelé que ce vallon est un atout aussi l’été, avec son lac, son refuge rénové et qu’il permet de nombreuses sorties pour observer la faune sauvage.

Vers un report de l'enquête publique?

Le dossier d’impact de 350 pages commandé par la Sevabel est prêt depuis décembre, le commissaire enquêteur pour l’enquête publique concernant le télésiège est nommé, reste à fixer la date. Selon l’association Demain Vivre aux Belleville, cette enquête doit se dérouler en avril. Mais le maire de la commune et des stations de la Vallée dit entendre la mobilisation. André Plaisance souhaite réunir tous les acteurs et réexaminer le projet :

Le maire André Plaisance se dit satisfait que les habitants s'emparent du dossier, et soucieux de ne pas diviser la vallée.

Quant à la piste, prévue en partie dans la zone naturelle protégée du Vallon du Lou, elle nécessitera une modification du PLU. Une autre enquête publique sera alors nécessaire. « Un exercice risqué » reconnait le maire qui assure vouloir reste le garant de « l’unité de la vallée ».