Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les mesures de restriction des usages de l'eau prolongées dans le Gard jusqu'au 15 novembre à cause de la sécheresse

mardi 31 octobre 2017 à 12:04 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Pas de pluie dans le Gard depuis six mois et aucun épisode pluvieux significatif n'est attendu dans le département dans les jours à venir. Face à cette situation de sécheresse historique, le préfet du Gard a décidé de prolonger les mesures de restriction des usages de l'eau jusqu'au 15 novembre.

Une sécheresse historique dans le Gard
Une sécheresse historique dans le Gard © Maxppp -

Gard, France

Les quelques gouttes tombées mi octobre n'ont rien changé à la situation de sécheresse historique que le Gard connait actuellement. Et les faibles pluies de la mi-octobre n'ont pas permis de restaurer un niveau satisfaisant des cours d'eau, ni d'amorcer la recharge des nappes phréatiques.

Après la fin du soutien du débit de la Cèze par le barrage de Sénéchas depuis le 15 octobre, c'est maintenant le débit du Gardon qui cessera d'être soutenu par le barrage des Cambous dès le 2 novembre.

Face à la sécheresse, le préfet du Gard a donc de décidé de prolonger les mesures de restriction des usages de l'eau actuellement en vigueur jusqu'au 15 novembre :

  • En niveau de crise, les bassins versants du Vidourle, du Gardon amont, du Gardon aval, de la Cèze amont et la Cèze aval

  • En alerte de niveau 2, les bassins versants du Vistre et de l'Ardèche et la nappe de la Vistrenque et des Costières

  • En alerte de niveau 1, les bassins versants de l'Hérault et de Dourbies

  • En vigilance, le bassin versant du Rhône

Les services de police de l'eau ont renforcé les contrôles sur le département pour vérifier le respect des mesures de restriction des usages de l'eau. Les principales infractions constatées portent sur l'arrosage des pelouses et des stades.

Le non-respect des dispositions de l'arrêté sécheresse peut être sanctionné d'une contravention pouvant aller jusqu'à 7.500 euros pour les personnes morales, 1.500 euros pour les particuliers.