Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

À Saint-Julien-Molin-Molette, les opposants à la carrière de pierres appellent au boycott de l'enquête publique

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les habitants de Saint-Julien-Molin-Molette mobilisés contre l'extension de la carrière de pierres décident cette fois-ci de ne pas donner leur opinion. Ils appellent au boycott de l'enquête diligentée par l'Etat pour savoir si la carrière devrait continuer à être exploitée.

La banderole déployée par les opposants à la carrière devant la mairie, lors de la deuxième permanence de l'enquête publique.
La banderole déployée par les opposants à la carrière devant la mairie, lors de la deuxième permanence de l'enquête publique. © Radio France - Guillemette Franquet

Saint-Julien-Molin-Molette, France

"Stop à la carrière" : c'est le cri de ralliement des habitants de Saint-Julien-Molin-Molette moblisés contre la carrière de pierres exploitée dans le Pilat, en plein parc régional.

Ils demandent la fermeture du site géré par l'entreprise Delmonico Dorel. L'autorisation d'exploitation de la carrière se termine en janvier 2020 mais elle est en passe d'être renouvellée et ce, sur une étendue plus grande

Le boycott, leur dernier recours selon les opposants

La préfecture a déclaré d'intérêt public cette exploitation, contre l'avis de la mairie et des opposants au projet, mais une enquête publique est en cours pour recueillir l'opinion des habitants. Quatre permanences sont organisées dans la mairie.

Les opposants à la carrière mettent en lumière les deux dernières enquêtes publiques, qui ont rendu un avis défavorable à son exploitation, mais n'ont pourtant pas permis de fermer la carrière.

Deux permanences ont déjà eu lieu. Les deux prochaines se tiendront dans la mairie le 24 août et le 10 septembre. Ce jour-là, le collectif espère un grand rassemblement pour la clotûre de l'enquête à la mairie.

Choix de la station

France Bleu