Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les orages à répétition inquiètent les vignerons du Haut-Poitou

lundi 28 mai 2018 à 19:01 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Cela fait 15 jours que le Poitou vit au rythme des orages. Quelques jours secs et de nouveau, la pluie, le vent et la grêle. La grêle qui a causé d'innombrables dégâts dans le Bordelais et le Cognaçais, du coup, dans le Haut-Poitou, les vignerons s'inquiètent eux aussi.

A cette époque de l'année, les boutons de fleurs sont déjà apparus sur les vignes du Haut-Poitou
A cette époque de l'année, les boutons de fleurs sont déjà apparus sur les vignes du Haut-Poitou © Radio France - Isabelle Rivière

Mirebeau, France

Les orages s'enchaînent dans le ciel du Poitou, jusque-là, hormis des coupures d'électricité, les événements annulés, les abris de jardin envolés et les arbres tombés sur la route, les dégâts restent modérés, par rapport à la mort d'une fillette en Mayenne ou aux quelques 10 000 hectares de vignes déchiquetées par la grêle dans le Bordelais et le Cognaçais. 

Mais la répétition des orages installe une inquiétude permanente chez les vignerons du Haut-Poitou. Ils sont une trentaine de producteurs sur le territoire de l'indication géographique protégée : 400 hectares de vignes entre Jaunay-Marigny, Beaumont-St Cyr, Neuville, Mirebeau, Vouzailles et Doux, seule commune des Deux-sèvres incluse dans le périmètre du Haut-Poitou. 

Vignes du Haut-Poitou à Mirebeau - Radio France
Vignes du Haut-Poitou à Mirebeau © Radio France - Isabelle Rivière
Vignes du Haut-Poitou à Mirebeau - Radio France
Vignes du Haut-Poitou à Mirebeau © Radio France - Isabelle Rivière

Depuis deux semaines, ils ne dorment plus. Pascale Bonneau, est viticultrice à Mirebeau et comme ses vignes ne sont pas sous ses yeux mais à la sortie de la commune, elle prend sa voiture à chaque fin d'orage pour aller voir comment se portent ses ceps. Téléphone rivé à l'oreille, l'animatrice du syndicat des vins du Haut-Poitou, appelle également ses collègues pour savoir s'il y a des dégâts. 

"Ces orages sont violents et très localisés. Il est possible d'avoir de la grêle sur une exploitation et rien à 500 mètres. Du coup, personne n'est à l'abri et ça, c'est angoissant", explique Pascale Bonneau. 

Sur son terrain : des feuilles de vignes trouées, stigmates des chutes de grêle du 8 mai dernier. Des pousses encore frêles arrachées par le fort coup de vent de samedi dernier. Mais pas de trop gros dégâts

Quelques dégâts dans les vignes du Haut-Poitou mais rien de grave - Radio France
Quelques dégâts dans les vignes du Haut-Poitou mais rien de grave © Radio France - Isabelle Rivière

A cette époque de l'année, les boutons de fleurs sont déjà formés, des boutons qui ont besoin de soleil pour s'épanouir et donner de beaux raisins pour la prochaine récolte.  

Les boutons de fleurs devraient fleurir d'ici un mois dans les vignes - Radio France
Les boutons de fleurs devraient fleurir d'ici un mois dans les vignes © Radio France - Isabelle Rivière

Le seul moyen d'éviter la casse, ce serait d'installer des filets anti-grêle, mais le système est peu adapté au travail dans les vignes, et il est coûteux. Même chose pour les assurances plutôt onéreuses, selon Pascale Bonneau ce qui explique que tous les viticulteurs du Haut-Poitou ne soient pas assurés.