Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les ours Néré et Cannellito photographiés dans les forêts béarnaises

mercredi 27 août 2014 à 17:40 France Bleu Béarn

Les deux ours Néré et Cannellito ont été photographiés au printemps dernier par les appareils automatiques du Fonds d'intervention éco-pastoral (FIEP) dans les forêts béarnaises. Le FIEP demande à la ministre de l'Écologie Ségolène Royal de clarifier sa position sur la réintroduction des ours dans les Pyrénées.

Les ours Néré et Cannellito ont été photographiés par les appareils de l'association (ici l'ours Néré).
Les ours Néré et Cannellito ont été photographiés par les appareils de l'association (ici l'ours Néré). © FIEP

Les ours Néré et Cannellito ont été photographiés au printemps dernier par les appareils photo du FIEP groupe ours en train de se promener dans les forêts béarnaises. Le premier est né en 1997 dans les Pyrénées, de deux ours slovènes ; le second est né en 2004, il est le fils de Cannelle, abattue la même année par des chasseurs.

L'association demande une clarification à Ségolène Royal

Dans une lettre ouverte adressée la ministre de l'Écologie Ségolène Royal, le FIEP groupe ours lui demande de reprendre le dossier : "Examinez les dommages minimes au bétail qui existent en Béarn, tous les avantages qu'on eu les bergers, grâce à l'argent de l'ours et vous verrez que la cohabitation est possible."

Les militants demandent que "l'équilibre rompu" soit rétabli, et ce en réintroduisant des femelles puisqu'il ne reste que deux mâles dans la partie béarnaise du massif. Ils sont une vingtaine en tout dans le centre des Pyrénées.

À LIRE AUSSIMort de Cannelle : les chasseurs d'Urdos condamnés à 53 000 euros de dommages et intérêts