Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La sécheresse inquiète les pêcheurs terrifortains

-
Par France Bleu Belfort-Montbéliard

Dans le nord du Territoire de Belfort, à cause de la canicule et de la sécheresse, le niveau des rivières a fortement baissé et les poissons en souffrent. A Anjoutey, les pêcheurs souhaitent même faire interdire la pêche en période de sécheresse.

La rivière où Emmanuel Mauvilly a l'habitude de pêcher, la Madeleine, a perdu 50 centimètres d'eau
La rivière où Emmanuel Mauvilly a l'habitude de pêcher, la Madeleine, a perdu 50 centimètres d'eau © Radio France - Mado Oblin

Anjoutey, France

Emmanuel Mauvilly, président de la société de pêche d'Anjoutey, habite à 50 mètres de la rivière La Madeleine, mais il n'a pas pêché depuis la fin du mois de mai. Il manque 50 centimètres d'eau dans la petite rivière de montagne. "On peut presque traverser sans se mouiller les pieds", déplore-t-il. 

Pour fuir la chaleur les poissons se regroupent dans des trous d'eau, mais cela les rend plus vulnérables car ils sont plus faciles à capturer. Même si les pécheurs de sa société ont mis en pause leur activité de loisir, Emmanuel voudrait faire interdire la pêche sur son secteur en période de sécheresse :  "Si on autorise la pêche en période de sécheresse, on va prélever l'ensemble du cheptel, dont les truites de souches qui ne pourront plus se reproduire.

Des pluies attendues

Heureusement, les pluies du 26 et du 27 juillet ont fait remonter l'eau d'une dizaine de centimètres, mais si ces épisodes pluvieux ne se reproduisent pas, le niveau va à nouveau descendre. Marc Hannotin, responsable technique de la Fédération de pêche du Territoire  de Belfort craint que la situation empire, comme ce fut le cas l'an dernier. 

Marc Hannotin contrôle chaque jour le débit des rivières de son secteur  - Radio France
Marc Hannotin contrôle chaque jour le débit des rivières de son secteur © Radio France - Mado Oblin

Si les rivières se tarissent les poissons se retrouvent pris au piège dans des flaques d'eau, et quand la température augmente ils décèdent. Pour éviter cela, il doit procéder à des pêches de sauvetage, et transférer les poissons sur des secteurs qui ne risquent pas de s'assécher. Des opérations qui arrivent de plus en plus tôt dans l'année.

Sur une moyenne de 10 ans, on n'a que deux années correctes, où l'on n'a pas ces épisodes d'assèchement. La différence c'est que depuis 2018, les conséquences sont visibles dès le mois de juillet dans le nord du département. C'est un mois plus tôt qu'avant.

Le Territoire de Belfort est en alerte sécheresse de niveau 2 depuis le 24 juillet, ce qui implique des restriction d'usage de l'eau. Il est interdit d'arroser son jardin de 8h à 20h, ainsi que d'arroser sa toiture, ou encore de remplir sa piscine. Malgré cela, dans les zones de captage d'eau de consommation, les cours d'eau peuvent rapidement se tarir.