Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les plages basques, fermées une fois de plus

jeudi 9 août 2018 à 19:09 Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque

Les plages ont encore été fermées jeudi, à St Jean de Luz, ou Biarritz où on a hissé le drapeau violet : "baignade interdite pour cause de pollution". C'est un problème récurrent.

Pas de baigneurs sur la plage, à cause de la pollution
Pas de baigneurs sur la plage, à cause de la pollution © Radio France - Bixente Vrignon

Biarritz, France

La pollution est un motif de préoccupation croissante sur la côte basque, et même si la plupart des plages ont rouvert peu à peu dans la journée de jeudi, quand les analyses se sont améliorées. "Toutes nos plages fermées" se lamente l'adjoint à la qualité de vie de Biarritz, Guillaume Barucq, sur son compte Twitter avec force photos.

43 jours de fermeture

Le beau temps est revenu sur la côte basque et l'ensemble des plages va rouvrir à la baignade. Mais pour les curieux... le drapeau violet... et la mention "plage fermée pour cause de pollution" ne sont pas du meilleur effet. Depuis le début de la saison, on compte 43 jours et demi de fermeture à Anglet. C'est énorme, largement plus du tiers des journées de la saison estivale, un chiffre certainement similaire pour toutes les autres communes côtières. A rapprocher des chiffres de l'an dernier, pour l'ensemble de la saison on avait fermé 37 jours et demi. 

Ces interdictions de baignade pour cause de pollution sont en rapport avec la pluviométrie, intense cette année. Elle sature les réseaux de traitement des eaux usées.