Climat – Environnement

Les Provençaux surpris par la vague de froid précoce

France Bleu Provence et France Bleu vendredi 16 octobre 2015 à 11:37

Zéro degré à Mimet (Bouches-du-Rhône)
Zéro degré à Mimet (Bouches-du-Rhône) - MaxPPP

La Provence n'est pas épargnée par la vague de froid qui frappe la France cette semaine. Beaucoup d'habitants ont été très surpris. Et pourtant, les températures actuelles n'ont rien d'exceptionnel... même dans le sud !

Le week-end dernier, tout le monde était en tee-shirt en Provence, avec des températures sous-abri de 25 degrés l'après-midi ! Quatre jours plus tard, le mercure s'effondre. 

Jeudi matin, un auditeur de France Bleu Provence a relevé un zéro tout rond sur le thermomètre de son jardin à Mimet, la plus haute commune des Bouches-du-Rhône (480 mètres d'altitude moyenne).

-2 degrés le 16 octobre 1988...

Un peu plus bas, à Aix-en-Provence, le thermomètre n'affichait que 4 degrés au lever du jour. Même chose ce vendredi matin. Et seulement 11 degrés en plein après-midi (au lieu de 19-20 degrés en moyenne en octobre). Une sensation de froid accentuée par un fort mistral glacial

Des records sont-ils tombés ? Hé bien non ! Le 16 octobre 1988, par exemple, un - 2 degrés sibérien saisissait au réveil les habitants de Saint-Cannat (15 kilomètres à l'ouest d'Aix-en-Provence).

... mais 15 degrés en octobre 2014 !

Alors pourquoi les Provençaux ont-ils été aussi surpris ? "C'est la chute vertigineuse des températures qui est très spectaculaire", avance Philippe Albert, prévisionniste Météo France à Aix-en-Provence. "Certains se souviennent peut-être d'octobre 2014. Il y a tout juste un an, il faisait 15 degrés le matin, 17 degrés même au bord de mer. Mais un an avant, le 12 octobre 2013 par exemple, il faisait 3 degrés à Aix, un degré à Salon-de-Provence ! "

De l'air glacial venu tout droit de Scandinavie

Pour ce spécialiste météo, "ce sont ces contrastes qui font la richesse des régions situées à mi-chemin entre le Pôle Nord et l'Equateur. Souvent, l'air est soit très froid, soit très chaud. Le passage de l'un à l'autre est rarement tiède. C'est quand les vents basculent au nord que l'air venu de Scandinavie fait chuter brusquement les températures. Et ça peut être brutal ! "

Ruée sur le fioul et le bois

En tous cas, beaucoup de Provençaux ont été pris de cours par cet effondrement du mercure. Beaucoup remettent en marche le chauffage beaucoup plus tôt qu'ils ne l'espéraient. Ça fait les affaires des livreurs de fioul et de bois, complètement débordés. 

Notre planning est complet jusqu'en décembre !

Karine, la patronne de La Maison du Poële et du Granule à Châteauneuf-les-Martigues est submergée d'appels : "C'est vraiment la panique. Les gens ne s'attendaient pas à ce qu'il fasse aussi froid aussi tôt. Du coup, c'est le rush. Le téléphone sonne sans arrêt. Les clients voudraient être livrés en granules en 48 heures... mais pour ça, il nous faudrait des journées de 72 heures ! Notre planning de livraison est plein jusqu'a début décembre."

Un temps froid... mais avec du soleil et du ciel bleu. Selon Météo France, les températures matinales vont un peu remonter ce dimanche,  avant de redescendre les jours suivants. Mais sans atteindre les niveaux actuels. Ouf !