Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les Puydômois incités à ne pas gaspiller l'eau

jeudi 11 avril 2019 à 18:45 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne

La situation hydrologique est préoccupante dans le Puy-de-Dôme. La préfète vient de prendre un arrêté qui place le département en situation de vigilance. Elle demande à chacun d'avoir "une gestion économe de l'eau".

Sécheresse dans le Puy-de-Dôme
Sécheresse dans le Puy-de-Dôme © Maxppp - Thierry Lindauer

Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

La préfecture du Puy-de-Dôme ne parle pas de sécheresse mais de "situation préoccupante". Dans ces conditions, le département est placé en vigilance. Pas question d'interdire quoi que ce soit pour le moment, mais attention au gaspillage. Chacun doit faire preuve de civisme.

Un déficit de pluie de 50 à 70 %

L'automne et l'hiver ont été secs et ce printemps démarre mal. Le déficit de pluie est estimé entre 50 et 70 %. Les niveaux des nappes phréatiques sont relativement bas. Les services de la Direction Départementale des Territoires vérifient chaque semaine les retenues d'eau. Le barrage de Naussac, qui soutient le débit de l'Allier, est rempli à 85 %. C'est seulement 25 % pour la Sep qui alimente la Morge. Au mois de mars, les débits de l'Allier, la Sioule, la Dore, la Loire amont, la Dordogne et l'Alagnon étaient inférieurs aux débits moyens mensuels. 

Une douche plutôt qu'un bain

La préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, en appelle au civisme des Puydômois : "j'appelle chacun à être responsable dans sa consommation d'eau. Les agriculteurs qui irriguent doivent le faire de la façon la plus raisonnée et la plus raisonnable possible. Pour le grand public, pour chacun d'entre nous, c'est par exemple privilégier la douche par rapport au bain, être vigilant sur l'utilisation des robinets. Faire en sorte d'être économe tout simplement".

Le suivi de la situation est renforcé. Un nouveau point sera effectué dans un mois. Si la situation s'aggrave, des mesures d'interdiction pourraient être envisagées. "Chacun a donc intérêt à faire attention et à prendre ses responsabilités" précise la préfète.