Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les stations météorologiques de Chamonix et de Bourg-Saint-Maurice menacées de fermeture

vendredi 26 janvier 2018 à 17:18 Par France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Périgord

Le grand patron de Météo France est venu rencontrer les salariés de Météo France ce vendredi à Lyon pour parler du futur plan de restructuration. Les syndicats ont peur que les stations météo de montagne de Chamonix et du Bourg-Saint-Maurice ferment.

Centre météorologique de Chamonix.
Centre météorologique de Chamonix. © AFP - Jean-Pierre Clatot

Savoie, France

Le PDG de Météo France était à Lyon ce vendredi matin et il est venu avec des mauvaises nouvelles. Selon les syndicats, il a confirmé le plan de restructuration des différents sites Météo France. 500 postes seraient menacés sur 3 000. En Savoie, tout le travail des météorologues serait recentré à Grenoble, en Isère. 

"Avec les derniers épisodes de vigilance rouge avalanche, le savoir-faire des agents sur le terrain en haute-montagne est plus que nécessaire. Les autorités ont besoin d'eux pour prendre les décisions d'évacuation ou de confinement." - Serge Taboulot, météorologue à Grenoble, syndicat FO.

Fini les centres météo de Chamonix et de Bourg-Saint-Maurice, où travaillent sept et quatre agents. La direction régionale ne parle pas de fermeture mais les météorologues qui partent à la retraite ne seront pas remplacés. C'est le cas à Bourg-Saint-Maurice où trois agents vont partir d'ici 2020. Aucun recrutement ou remplacement n'est prévu. Dans trois ans, il ne restera qu'un agent. 

"Avec les derniers épisodes de vigilance rouge avalanche, le savoir-faire des agents sur le terrain en haute-montagne est plus que nécessaire. Les autorités ont besoin d'eux pour prendre les décisions d'évacuation ou de confinement", explique Serge Taboulot, météorologue à Grenoble du syndicat Force ouvrière. S'il n'y a plus personne en montagne, ce sont les agents de Grenoble, à distance qui prendront ces décisions importantes qui peuvent avoir des conséquences humaines. 

Au total 24 personnes travaillent pour Météo France en Isère, en Savoie et Haute-Savoie suite à un premier plan de licenciement en 2008 où Météo France a perdu 20% de ses effectifs. Le gouvernement actuel demande encore plus d'effort dans le cadre de son projet "Action publique 2022", c'est à dire 15% d'économie à cet établissement public administratif. 

La direction présentera son plan de restructuration au ministère de l'Environnement le 2 février avant d'annoncer les changements aux salariés le 9 février.