Climat – Environnement

Les tourbières, précieux témoin du passé creusois

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse mercredi 9 septembre 2015 à 14:54

La tourbière conserve les pollens vieux de milliers d'années
La tourbière conserve les pollens vieux de milliers d'années - Valérie Mosnier

Les tourbières gardent les poussières à l'abri de l'air, et elles intéressent particulièrement les palynologues, ceux qui étudient les pollens. La semaine dernière, deux chercheurs de l'université de Lyon sont venus au Masforeau, à Saint-Christophe. Objectif : connaître l'évolution des paysages.

Le Conseil départemental de la Creuse a lancé un plan quinquennal sur le sondage des tourbières. L'an dernier, des sondages ont eu lieu à Saint Pierre-Bellevue, sur le site de la tourbière de Puy Lautard. Un site vieux de 6.000 ans qu'on connaît mieux grâce à l'étude des pollens, la palynologie. 

Michel Manville, le conservateur en chef du patrimoine pour le Département de la

A St Christophe, la tourbière date de la fin de l'Age du Fer

La carotte de tourbe sera étudiée par les chercheurs. - Radio France
La carotte de tourbe sera étudiée par les chercheurs. © Radio France - Valérie Mosnier

Sur trois tourbières, les palynologues et l'équipe du conservateur en chef du patrimoine pour le Département de la Creuse vont faire des prélèvements, d'1,80 m de profondeur. Une fois la carotte sortie, les chercheurs vont examiner la tourbe trois centimètres par trois centimètres. 

Une histoire qui remonte à 2.100 ans

A l'automne, les chercheurs seront à Royère, sur une tourbière vieille de 14.000 ans, puis à Lioux les Monges l'année prochaine.