Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les transports en commun à nouveau payants à Bordeaux et son agglomération

lundi 17 mars 2014 à 18:10 France Bleu Gironde

La Communauté urbaine de Bordeaux a annoncé ce lundi soir la fin de la gratuité des transports en commun, en raison de l'amélioration de la qualité de l'air dans l'agglomération bordelaise. Les bus Transgironde du Conseil général seront eux aussi à nouveau payants à compter de mardi matin.

Bus Bordeaux
Bus Bordeaux © Radio France - Yves Maugue

Le niveau de la qualité de l'air continue à s'améliorer en Gironde comme dans toute la France. A Paris, les mesures de circulation alternée en vigueur lundi ne sont pas reconduites pour la journée de mardi, et à Bordeaux et dans son agglomération, la CUB met fin à l'opération gratuité dans les transports en commun, mise en place dès vendredi matin. Dès mardi matin à l'aube, le tramway, les bus, les bateaux BatCub, les vélos VCub et les parcs relais sont à nouveau payants.

Même chose pour les liaisons TransGironde, le réseau des bus inter-urbains du Conseil général, qui après un jour de gratuité, redevient également payant dès ce mardi.

On respire mieux dans l'agglomération

Airaq, l'organisme chargé de surveiller la qualité de l'air en Aquitaine, annonce une amélioration à partir de mardi dans l'agglomération bordelaise, avec un indice de niveau 4 sur une échelle de 10 . Un niveau de qualité de l'air désormais qualifié de bon.

L'alerte à la pollution avait déjà été levée dès lundi à la mi-journée, après le mieux constaté dès lundi matin. Les niveaux de particules sont redescendus sous le seuil de 50 micro-g/m3.  La préfecture avait alors levé les procédures d'alerte, d'information et de recommandations aux automobilistes, invités jusque là à réduire leur vitesse.