Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les vignerons s'organisent pour anticiper des vendanges précoces dans la Marne

mercredi 27 juin 2018 à 19:20 Par Raphaël Cann, France Bleu Champagne-Ardenne

Cette année, la date des vendanges est prévue pour le 25 août, un record depuis 1893. Depuis 5 ans, les vendanges sont de plus en plus précoces. Les vignerons sont obligés de s'organiser pour anticiper leurs besoins en main-d'œuvre.

Les vendanges sont prévues pour le 25 août
Les vendanges sont prévues pour le 25 août © Radio France - Raphaël Cann

Marne, France

Depuis début juin, les vignerons ont commencé à recruter leurs équipes pour anticiper les vendanges. Cette année, elles sont précoces, elles devraient arriver le 25 août.

"Notre souci majeur, c'est d'avoir suffisamment de personnes avec nous et la date de recrutement" explique Pierre Trichet, vigneron à Trois-Puits. Depuis début juin, il a prévu son équipe de vendangeurs. Il fait appel à des salariés venus de Pologne. "Par téléphone, on leur précise la date de vendanges, le nombre de personnes que l'on désire et 8 jours après, 15 jours après, ils nous rappellent en nous disant si c'est ok ou pas."

Ce vigneron garde un souvenir amer des récoltes de l'année dernière. À cause du mauvais temps, elles ont été avancées de quelques jours. "Ça a posé problème parce que nos personnels n'étaient pas forcément là. Prévenir une semaine à l'avance qu'on commence 3 jours avant, ça fout le bazar."

Cette année, Pierre Trichet n'est pas non plus à l'abri des surprises. La pluie peut décaler la date des vendanges. "Il y a toujours un risque qu'on ne maîtrise pas. On a un métier qui est parfois stressant." Pas de détente prévue, lui aussi va devoir décaler ses vacances. Il partait d'habitude fin août: "C'était un no man's land, il y a rien faire. Mais la première quinzaine d'août, il y a les touristes, en juillet, il y a une surveillance au vignoble à apporter."

D'après plusieurs vignerons, la récolte s'annonce particulièrement bonne cette année - Radio France
D'après plusieurs vignerons, la récolte s'annonce particulièrement bonne cette année © Radio France - Raphaël Cann

D'après Christophe Pernet, du syndicat général des vignerons, la récolte s'annonce particulièrement bonne cette année. "Plus il y a des raisins, plus il y a de besoins de main d'œuvre dans les vignes, même si c'est encore difficile à quantifier."